AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 - there are no rainbows without rain.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: - there are no rainbows without rain.   Ven 24 Juin - 22:30

nicolas "klaas" sprenger
Wha­te­ver you do will be in­si­gni­fi­cant, but it is very im­por­tant that you do it.

nom complet — Nicolas Bartholomew Sprenger, autant vous dire que lorsqu'on l'appelle par son nom complet, ça sent le roussi pour lui ! Le premier prénom, Nicolas, a été choisi par son père mais se transforme souvent en Klaas, diminutif néerlandais de celui-ci. D'ailleurs, on l'appelle pratiquement tout le temps ainsi. Quant à son second prénom, Bartholomew, il lui a été donné par sa mère et est en fait le patronyme de son grand-père maternel. Pour finir, son nom de famille lui a été transmis par son paternel comme le veut l'usage et n'est autre que Sprenger, patronyme courant aux Pays-Bas. âge, date et lieu de naissance — A son plus grand malheur, il a depuis quatre ans dépassé la trentaine et a donc soufflé ses trente-quatre bougies. Il a vu le jour à Leeuwarden aux Pays-Bas un 5 novembre. nationalité et origines — Il a la double nationalité américano-néerlandaise. Pour ce qui est de ses origines, du côté paternel, ses ancêtres sont tous néerlandais. Du côté maternel par contre, c'est un savant mélange d'américain et d'anglais. occupation, diplôme(s) et situation financière — Il est lieutenant de police et gagne correctement sa vie même s'il n'est pas milliardaire non plus. état civil et orientation sexuelle — A priori en couple, mais il est un peu perdu et son cœur semble battre pour un autre. Klaas et l'amour, c'est compliqué. Tapette, tarlouze, pédale, il a un petit faible pour les tablettes de chocolat et la testostérone, désolé mesdemoiselles. Nicolas ne le cache pas vraiment sauf à son travail qui se veut plutôt viril, il est homosexuel. quartier résidentiel — Il habite à Sleepy Hollow Lane depuis 8 ans mais compte bien déménager quand il aura pris du grade et en aura les moyens. traits de caractère — Sprenger, c'est un impulsif, il démarre au quart de tour sans réfléchir et cela lui pose parfois des problèmes. Nicolas peut aussi se montrer violent, surtout quand il s'agit de protéger une personne à laquelle il tient. Klaas, il a tendance à foncer dans le tas et il n'a pas peur de grand chose, certains appellent ça du courage, d'autres de la folie. D'ailleurs, il a peut-être trop tendance à se prendre pour un super-héro et sa bravoure le perdra sûrement. Cependant, sous sa carapace d'homme dur se cache une sensibilité bien dissimulé. Nicolas, il est à fleur de peau et c'est pour cela qu'un rien le pique au vif. Le brun ne parle pas beaucoup, il est plutôt du genre à garder les choses pour lui, il a ses petits secrets et celui lui confère un aspect mystérieux assez irrésistible. Malheureusement, Klaas n'est pas l'homme le plus parfait de la Terre et il lui arrive d'être infidèle et de céder à la tentation. Il s'attache vite mais se lasse vite aussi, c'est pour cela qu'avant lui, il n'avait pas vraiment réussit à se poser. Nicolas est aussi très tactile dans l'intimité, autrement, il préfère éviter les contacts physiques. Il est aussi têtu comme une mule, borné et quand il a une idée en tête, aucune chance de le faire changer de position. Le trentenaire est également du genre plutôt solitaire et indépendant. Il aime faire les choses par lui-même et est plutôt débrouillard. Par contre, avec ceux auxquels il tient, il peut se montrer très généreux. groupe — Working bitches.

DON'T FUCK WITH RICH PEOPLE OR THEY'LL FUCK WITH YOU
01. Nicolas n'est pas vraiment du matin. Il est du genre à décaler le réveil de cinq minutes plusieurs fois d'affilées avant de se décider à sortir de sous les draps. Du coup, il speed pour être prêt à temps mais cela ne suffit pas toujours et il lui arrive d'être en retard au boulot. 02. Il tient tout particulièrement à son café-clope du matin, ça l'aide à bien démarrer la journée. Il a déjà arrêté de fumer mais cette mauvaise habitude semble bien ancrée, alors il fait avec. 03. Il a une cicatrice sur la cuisse droite, souvenir de ses débuts dans la police et d'un coup de couteau non évité. 04. Klaas est allergique aux poils de chat, c'est pour cela qu'il a adopté un chien. Logique. Il s'appelle Winnie parce qu'il ressemble à une grosse peluche et c'est un golden retriever sable de trois ans. 05. Il a comme manie de se passer la main dans les cheveux quand il est stressé ou qu'une situation l'embarrasse. 06. Il a comme habitude de faire son footing tous les dimanches matin, il tient à s'entretenir, notamment pour son job mais aussi pour maintenir une bonne hygiène de vie. 07. Monsieur a le vertige. 08. Nicolas a appris à jouer de la guitare dans sa jeunesse mais il ne l'a plus touchée depuis des années. A vrai dire, la musique lui manque un peu mais il manque cruellement de temps. 09. Il a horreur de se raser, il aime sa barbe et le petit côté négligé que cela lui confère. 10. C'est un grand amateur de musique et il peut passer des heures chez le disquaire du coin à écouter des dizaines d'albums. 11. Klaas est athée. 12. Il a pris l'habitude de mettre de la musique sur son iphone pendant sa douche et de chanter en même temps.


loving money more than people since '15:
 


Dernière édition par Klaas Sprenger le Sam 25 Juin - 0:29, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: - there are no rainbows without rain.   Ven 24 Juin - 22:30

Cela devait être une soirée comme les autres. Maddox avait invité Nicolas a passé la soirée au pub tout en profitant du match de football du soir et ce-dernier n'avait pu refuser la proposition de son ami. Les deux compères avaient scellé leur amitié il y avait de ça quelques années et depuis, ils ne se quittaient plus. Ce soir là, c'était un vendredi, jour de congé pour le lieutenant de police. Ils se rejoignirent donc au bar où ils avaient l'habitude de boire un coup tout en parlant de tout et de rien. Ils s'assirent au comptoir, entourés de supporteurs tous à fond derrière leurs joueurs. Il y avait ceux qui hurler à leur favori de courir plus vite, ceux qui insultaient de manière virulente l'arbitre qui administrait un carton jaune à un joueur de leur équipe alors que celui-ci était mérité et les autres qui préféraient trinquer à la fin de la semaine plutôt qu'à la victoire d'un quelconque club. Quant aux deux inséparables, ils regardaient fascinés la scène, se laissant porter par l'ambiance emplissant le lieu. Ils enchaînèrent cependant les verres sans modération et bientôt ils furent aussi saoules que le plus habitué du bar. Les esprits embrumés par les vapeurs d'alcool, les langues se délièrent plus ou moins et Klaas demanda à Maddox : « Avoue, si t'aimais les mecs, je serais ton type ! » Son copain ricanât, il ne s'était jamais vraiment posé la question, il était fiancé à Delilah Ainsworth mais avait décidé de vivre une seconde vie. Il but une gorgé de son whisky et lui répondit d'un air joyeux : « Ah mais carrément mon pote ! » Il est clair qu'à ce degré d'alcoolémie, les deux jeunes gens ne savaient plus très bien ce qu'ils faisaient. Klaas se souvient avoir demandé un autre shooter avant de poser ses lèvres sur celle de son acolyte. Puis le trou noir. Il se souvient avoir été réveillé à quatre heures du matin par un appel téléphonique provenant du commissariat. Nicolas réalisa alors qu'il était nu, blottit entre les bras de Maddox. Il se dégagea délicatement de son étreinte, alluma la lampe de chevet, s'assit sur le bord du lit tout en remettant son caleçon et répondit à l'appel. « Lieutenant Sprenger à l'appareil j'écoute. » Il passa nerveusement sa main moite dans ses cheveux couleur ébène. Il semblait encore enivré et avait du mal à se concentrer. « Ici l'officier Mendenhall. L'officier Conti a été touché par balle lors d'une intervention ce soir, j'ai cru bon de vous informer. Il a été admis d'urgence au Healthbridge Memorial Hospital. » Le cœur de Nicolas rata un battement. Celui qu'il croyait être son âme-sœur et qu'il avait trompé le soir-même était entre la vie et la mort. Il se dégouttait, avait tout à coup la nausée. Il mit plusieurs longues secondes avant de répondre : « Merci de m'avoir informé, bonne soirée Monsieur Mendenhall. » Il avait fait un effort surhumain pour que son collègue n'entende pas sa voix trembler de désespoir. Klaas raccrocha et il sentit ses yeux s'emplirent de larmes. Il attrapa les habits qui juchaient le sol de la chambre et c'est à ce moment que Maddox se réveilla, paniqué : « Qu'est-ce, qu'est-ce qu'on a fait Klaas ?! » Le brun n'écoutait plus, il enfilait chemise, pantalon sans vraiment entendre celui qui avait partagé sa nuit. « Bordel Nicolas tu vas où ? » Hurlait-il. Il semblait perdu, déboussolé par ce qui s'était passé. L'autre n'écoutait pas, il remettait déjà sa ceinture et mettait sa chaussure à la vitesse de la lumière. « Tu peux me répondre oui ?! » N restait inlassablement muet. Il sortit de la chambre tout en mettant sa veste et s'apprêtait à sortir sans un mot quand Maddox l'attrapa par le poignet. « Tu fais quoi là ? » Son ton était déjà plus doux, comme s'il regrettait déjà de lui avoir crié dessus. Nicolas se retourna, une larme perlait sur son visage. « Laisse-moi partir. » L'amant s'exécuta, désemparé.

Nicolas s'engouffra dans un taxi et lui demanda de se rendre le plus rapidement possible à l'hôpital. Le chauffeur s'exécuta et quelques minutes plus tard, qui lui parurent interminables, ils arrivèrent à destination. Klaas paya le conducteur et lui dit de garder la monnaie. Dehors, il pleuvait à verse. En moins de deux, le beau brun fut trempé et il se rua à l’intérieur. Il avança jusqu'à la réceptionniste et demanda : « Où est Monsieur Conti. » La femme en blouse blanche questionna alors Nicolas : « Bonjour. Vous êtes de la famille ? » Klaas sortit de ses gonds : « Dîtes-moi où il se trouve ! » Derrière son bureau, la femme sursauta mais déclara : « Je ne peux ... » Il la coupa avant même d'entendre la fin de sa phrase. « Écoutez, je me fous de votre secret professionnel. Je suis lieutenant de police et cet homme est un de mes officiers alors dîtes moi de quoi il retourne ! » L'hôtesse tapa sur son clavier d'ordinateur avant de déclarer d'une voix posée : « Ils sont en train de l'opérer, il faut attendre. Allez vous asseoir en attendant. » Elle lui indiqua du doigt une rangée de chaises qui paraissaient fort inconfortables, encadrant une table basse croulant sous les vieilles revues. Nicolas alla s'asseoir sans broncher. Il commença à lire un article mais il était ailleurs. Il regardait s'écoulait lentement le temps sur l'horloge sans style qui lui faisait face. Puis, il se leva et commença à faire les quatre-cents pas. Il ne tenait pas en place, se sentait impuissant. Il décida de sortir devant la clinique, sortit son baquet de malboro light de sa poche et se fuma une cigarette pour tenter de se changer les idées. Comment cette nuit avait-elle pu déraper ainsi ? Se demanda-t-il. Une fois sa clope terminée, il écrasa son mégot sur le béton et retourna à l'intérieur, dégoulinant tellement il pleuvait à l'extérieur mais cela n'avait pas vraiment d'importance à ce moment là pour lui. Il retourna à la place qu'il avait occupé et attendit. Des heures. Trois heures plus tard, un chirurgien vint à sa rencontre. « Lieutenant ? » « Oui, c'est bien moi. » Nicolas était pendu aux lèvres du médecin, les yeux remplis d'espoir. « L'opération s'est bien passé mais nous avons été obligé de plonger Monsieur Conti dans le coma. Nous ne savons pas dans combien de temps il se réveillera et s'il se réveillera un jour. Je suis navré. » Les mains du policier se mirent à trembler, il avait du mal à respirer. « Je, je ... je peux le voir ? » « Oui, mais pas longtemps. Il est en chambre 142. » Il courut presque jusqu'à la chambre inhospitalière. A l'intérieur de la petite pièce régnait un silence de mort. Seule une machine et son biip cadencé troublait cette tranquillité. Nicolas s'approcha du lit au drap immaculé où était allongé son ami. Ses plaies avaient été soigné et il semblait paisiblement endormit. Klaas s'assit dans la seule chaise présente et se rapprocha doucement de Rafael. Il lui prit la main et sanglotât. « Je suis désolé de ce qui t'arrive Raf. Si tu mourrai je m'en voudrai toute ma vie. Reviens moi, s'il te plait. Je t'en prie. » Il essuya de sa manche une goutte qui ruisselait le long de son menton. « Je regrette ce que j'ai fait, si tu savais. » Au petit matin, Nicolas décida de rentrer pour se reposer un peu. Il déposa un baiser sur la bouche de son petit-ami et quitta l'hôpital. Il revint chaque jours, lui déposant des fleurs, lui parlant pendant des heures jusqu'à ce que ce dix juin 2016, Rafael sorte de son coma. Raf est maintenant en convalescence mais n'a pas de graves séquelles physiques. Klaas n'a jamais osé lui avouer qu'il l'avait trompé mais ne parle plus à Maddox désormais, trop honteux de ce qu'il a fait à son compagnon.


Dernière édition par Klaas Sprenger le Sam 25 Juin - 0:11, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: - there are no rainbows without rain.   Ven 24 Juin - 22:31

QUEL HOMME.
Bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Cat Gallagher
do you have an IQ higher than 180?
avatar

Messages : 461
Avatar + © : zoey deutch (© belispeak)
Multicomptes : gansey, shay, lyle.
Pseudo : the walking cat.
Age : twenty-three yo.
Activité : doctor + co-founder of catelina co.
Derniers achats : new stillettos that hurts the feet like fuck, sunglasses, milk, cronuts, cupcakes for the princess of crows.

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: mother rich af. [$$$$]
Connections:
Disponibilité: unavailable [leo/ray/selina/binky]

MessageSujet: Re: - there are no rainbows without rain.   Ven 24 Juin - 22:32

Ce qu'il est sexy.
Bienvenue officiellement sur ISWC.

_________________
she laughs too much and doesn’t cry enough, and that suffocated sigh between her laughs tells you how scarred her soul is.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwildwest.forumactif.fr/t76-luv-urself http://wildwildwest.forumactif.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: - there are no rainbows without rain.   Ven 24 Juin - 22:34

Merci bande de jolies demoiselles !
Revenir en haut Aller en bas
Ray Whitelaw

avatar

Messages : 215
Avatar + © : margot robbie (@clau)
Pseudo : tyrells, arianne aka the queen of temptation.
Age : twenty-eight yo.
Activité : bitching till the world end.

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: $$$$$$
Connections:
Disponibilité: open (cat, talia, the whitelaw)

MessageSujet: Re: - there are no rainbows without rain.   Ven 24 Juin - 22:47

Ce choix
Bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Whitelaw
i caught playing in the fire, did you feel at home?
avatar

Messages : 408
Avatar + © : max irons (©clau).
Multicomptes : sasha, rensom.
Pseudo : belispeak, anaïs.
Age : twenty-nine yo and growing wrinkles.
Activité : architect, triying to make a name for himself.
Derniers achats : pencils and paper, marlboros, red wine, designer leather shoes.

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: $$$$
Connections:
Disponibilité: closed (cat, binky, whitelaw fam, tc)

MessageSujet: Re: - there are no rainbows without rain.   Ven 24 Juin - 22:58

Michiel est un dieu. Bienvenue!

_________________

- He says "Oh, baby girl, don't get cut on my edges. I'm the king of everything and oh, my tongue is a weapon".

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwildwest.forumactif.fr/t190-boys-like-that-belong-in-the-rain http://wildwildwest.forumactif.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: - there are no rainbows without rain.   Ven 24 Juin - 23:13

Contente que Michiel vous plaise !
Merci vous deux !

J'ai posté un résumé du perso si vous me mpotter pour un lien !
Revenir en haut Aller en bas
Mace Teller

avatar

Messages : 100
Avatar + © : sowon. - milkovich (avatar). - tumblr (sign).
Pseudo : l'oisillon bleu.
Age : twenty-three yo.
Activité : musician (lyricist) and youtuber time it always takes.

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque:
Connections:
Disponibilité: open (binky, brysen, gansey)

MessageSujet: Re: - there are no rainbows without rain.   Ven 24 Juin - 23:14

Michiel
Bienvenue I love you

_________________
"i want to hold her, i want to kiss her, she smell of daisies. hey my lover my lady river gonna hold you, gonna kiss you in my arms. gonna take her for a ride on a big jet plane."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: - there are no rainbows without rain.   Sam 25 Juin - 0:12

Merci belle brune ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: - there are no rainbows without rain.   Sam 25 Juin - 0:18

il beau comme un camion celui là.
Bienvenue. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Ignes Aldora

avatar

Messages : 15
Avatar + © : gal gadot, outlines (av)
Multicomptes : the bitchy ray.
Pseudo : tyrells, arianne.
Age : thirty-one yo.
Activité : taking money from her husband

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque:
Connections:
Disponibilité:

MessageSujet: Re: - there are no rainbows without rain.   Sam 25 Juin - 0:37

J'aime tellement Klass.
Ta plume est magnifique et je suis in love
Je valide avec plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: - there are no rainbows without rain.   

Revenir en haut Aller en bas
 
- there are no rainbows without rain.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Be The Rain: A Rusted-Guitars Tribute to Neil Young
» Little Summer Rain (Un peu de picking)
» [VIDEO] Rain - Cirque d'Hiver 11.06.09 + surprise!
» Pura Fe: Hold the Rain (Dixiefrog 2007)
» [VIDEO] We Are Golden & Rain - Le Grand Journal C+

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I'M SO WEST COAST :: ( ALL I SEE IS DOLLARS SIGNS ) :: THIS IS SO LAST YEAR :: FICHES-
Sauter vers: