AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 novocane for the soul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucy Conti
◈ keep on running and nothing works
avatar

Messages : 45
Avatar + © : crystal reed, crick et tumblr
Pseudo : smith
Age : vingt-cinq ans
Activité : arnaqueuse, ancienne community manager
Derniers achats : robes channel, escarpins louboutin, pack de bières

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: $$$($$)
Connections:
Disponibilité: tc, roxie, 1/3

MessageSujet: novocane for the soul   Sam 25 Juin - 19:14

lucinda (lucy) conti
welcome to the wild wild west

nom complet — lucinda conti. dites lucy. âge, date et lieu de naissance — vingt-cinq ans, new jersey. nationalité et origines — américaine, un peu de sang italien et espagnol coule dans ses veines. occupation, diplôme(s) et situation financière — actuellement au chômage, ancienne community manager. voyante arnaqueuse pour se payer des trucs. état civil et orientation sexuelle — célibataire, hétérosexuelle. quartier résidentiel — Depuis 2 mois elle a emménager dans un appartement à Center Drive. Techniquement elle est plus le genre de nana à vivre du côté de Dana Point dans un logement plus modeste. traits de caractère — Forte, passionnée, organisée, ingénieuse, autoritaire, égoïste, envieuse, charmeuse, endurante, sportive, manipulatrice, indépendante, rebelle, sauvage, leader né, dangereuse. groupe — thirsty as fuck.

DON'T FUCK WITH RICH PEOPLE OR THEY'LL FUCK WITH YOU

Enfant gâtée, elle a toujours eu l'habitude d'avoir ce qu'elle souhaitait. Unique fille d'une fratrie de  quatre enfants, son père à trouver en elle la petite princesse qu'il désirait tant avoir. - Autoritaire elle mettra toujours tout en place pour que les choses se fassent, selon ses envies et non celles des autres. - Égoïste, elle oublie souvent que les autres peuvent avoir des sentiments conflictuels avec les siens. - Forte, elle ira toujours jusqu'au bout des choses. Son mental n'a pas d'égale, elle est d'une nature obstiné et quelque peu capricieuse sans pour autant avoir l'air prête à se casser en deux. - Il y a quelque chose de sombre chez elle, sans trop savoir pourquoi elle se délecte toujours des confrontations, des cris et des larmes. Elle a tendance à se nourrir de la colère des autres. - Colérique, lors d'une dispute ne vaut mieux pas vouloir essayer de crier plus fort qu'elle. Parce que clairement elle donnera toujours tout pour aller plus haut dans les décibels. C'est elle qui doit avoir le dernier mot. - Sauvage, elle ne se laisse pas facilement apprivoisé. Encore moins par les hommes qu'elle a tendance à vouloir soumettre à sa volonté plutôt que de les laisser l'envoûter. Pourtant, l'amour elle connaît. - Fière, elle a du mal à accepter le faite qu'on ait put se foutre d'elle aussi ouvertement pour une histoire de vengeance lycéenne. L'humiliation, c'est certainement la pire des punitions pour Lucy, qui veut toujours rester au top. - Charmeuse, elle sait l'être surtout si c'est un jour où elle s'ennuie particulièrement. Elle sait se mettre en valeur, sans pour autant être une manique du maquillage ou de la coquetterie. Elle n'est plus tellement la petite princesse de huit ans à qui on offrait un diadème en plastique pour son anniversaire. - Sportive, il ne se passe pas une semaine sans qu'elle fasse de bons efforts. Elle s'est d'ailleurs récemment inscrit à la salle de sport. Son truc c'est l'escalade, elle est plutôt douée d'ailleurs et quand elle a le temps elle va s'exercer sur un parcours extérieur. - Rebelle, la loi ce n'est pas tellement un truc qu'elle accepte. Parce qu'elle aspire à la liberté et qu'elle n'aime pas qu'on lui mette des barrières. Elle s'en offusque au plus au point, quand elle parle politique et ça se traduit aussi dans les gestes quotidiens de la vie, par exemple quand elle décide de prendre un sens interdit parce qu'elle a décidé qu'elle devait passer par là. - Dangereuse, elle a ce pouvoir sur les gens. Sans trop le savoir, le comprendre, elle arrive toujours à ce que les gens fassent ce qu'elle souhaite ou croient ce qu'elle raconte. - Aventureuse, elle vient de commencer une nouvelle carrière d'arnaqueuse après avoir été blacklisté dans sa fonction. Elle est voyante. Du moins elle le fait croire pour 300 $ la séance voir 500 $ pour un truc pour long. - Envieuse, elle veut toujours plus et aurait aimé naître mieux lotie. L'argent à un certain pouvoir sur elle, qui aime s'acheter des trucs. Elle est sur le point de passer à un niveau supérieur, arnaquer des vieux riches par ses charmes. - Artiste, elle sait se mettre dans la peau d'une autre avec une facilité déconcertante. A l'université elle est rentré dans le rôle de la nana contestataire, parce que ça lui donnait du pouvoir sur les autres, plutôt que par convictions. Même si sur le moment, avait l'impression d'être la plus grande écolo du monde. Aujourd'hui, elle roule même pas en hybride.


loving money more than people since '15:
 

_________________
“ I keep on running, keep on runningand nothing works I can't get away from you, no I keep on ducking, keep on ducking and nothing helps I can't stop missing you yeah ”





Dernière édition par Lucy Conti le Mar 28 Juin - 22:10, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Conti
◈ keep on running and nothing works
avatar

Messages : 45
Avatar + © : crystal reed, crick et tumblr
Pseudo : smith
Age : vingt-cinq ans
Activité : arnaqueuse, ancienne community manager
Derniers achats : robes channel, escarpins louboutin, pack de bières

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: $$$($$)
Connections:
Disponibilité: tc, roxie, 1/3

MessageSujet: Re: novocane for the soul   Sam 25 Juin - 19:15

DON'T FUCK WITH RICH PEOPLE OR THEY'LL FUCK WITH YOU



“ La vie est injuste ”

Il y a des combats qui valent la peine qu'on se batte de toutes ses forces. Lucy, jeune. Avait les idées bien arrêtées sur ce qui devait être fait ou pas. Les animaux, ne devaient pas être en cage, les cosmétiques ne devraient pas être testés sur des lamas et les arbres centenaires n'ont pas le droit d'être détruits au profit d'un nouveau centre commercial, temple de la consommation et des mauvaises mœurs américaines. Lucy la passionnée apparaissait souvent comme une marginale face à ses camarades bien souvent riches et privilégiés. Même si honnêtement, elle les a toujours envié. Eux, n'en avait strictement rien à faire des circonstances d'enfermement des chiens du chenil d'à coté. Ou du fait qu'on allait détruire toute une côte et son écosystème pour une station balnéaire tape à l'œil. Les réponses comme : « Il faut vivre avec son temps Lucinda. » ou bien « C'est le capitalisme, on y peut rien. » ne lui satisfait pas du tout et la marginale, avait finit par se trouver une petite bande de gamins rêveurs comme elle. Qui croyaient en un monde plus agréable. Des futurs juristes dans le droit écologique, des futurs assistantes sociales ou des artistes en devenir. C'est comme ça qu'elle pensait changer le monde.

« Putain, Lucy, regarde ça! » Lui dit Gale en lui tendant une coupure de journal à l'encre encore fraîche. La demoiselle retire ses lunettes de sa chevelure pour les placer sur son nez fin. Les sourcils dans une expression concentrée elle observe le petit encadré du journal local. Un entrepreneur a décidé qu'il était temps de détruire le vieux théâtre de la ville, qui date des années cinquante. Un monument qui détient l'âme de la ville. « C'est pas sérieux. » Elle peste en s'installant un peu mieux dans son vieux fauteuil vintage. Elle termine la petite colonne qui parle sur un ton élogieux des idées révolutionnaires d'un promoteur avide de se faire du blé en construisant un nouveau centre commerciale. On parle d'une construction moderne qui laissera une place importante aux nouvelles technologies, un petit bijou pour la société actuelle. La brune passe le journal à Dave qui regardait au dessus son épaule, tout en sachant que c'est un truc qu'elle déteste particulièrement. « Alors, donc, maintenant on s'en prend à notre mémoire collective c'est ça ? C'était pas suffisant de détruire nos côtes ? On doit oublier d'où on vient c'est ça ? Ils me donnent envie de vomir ces putains de capitalistes ils vont nous sucer, resucer jusqu'à l'os. » Qu'elle crache d'un air dédaigneux sous les applaudissements silencieux du reste de la bande. Les révisions attendront finalement, parce que son esprit ne peut s'empêcher d'aller voguer dans les recoins du vieux théâtre. Elle le sait bien qu'il y a des tas de gens qui squattent là-bas, des gens moins chanceux. Elle sait bien que cette idée leur en venue en se disant comment ils allaient pouvoir se débarrasser de ces squatteurs qui font vachement mauvais genre pour l'élite de la société qu'ils sont. « On devrait faire une action là-bas, squatter les lieux jusqu'à ce qu'ils changent leur discours, t'en penses quoi Luce ? » Elle pensait justement la même chose, son regard se colore d'une drôle d'envie. Une sorte de rage, de colère maladive qui lui donne envie de déplacer des montagnes. « On organise ça, ouais. Nous faut des bombes de peintures, des cartons pour faire des pancartes et surtout des provisions, sac de couchage, de la bière et de la musique! » Gale note pendant que son autoritaire de meilleure amie fait la liste de choses à acheter des trucs à organiser. La petite bande frétille déjà d'impatiente à l'idée de s'introduire dans le vieux théâtre.

***

Depuis quelques semaines la petite bande occupe les lieux, alors que la démolition aurait du avoir lieu depuis des jours. Débrouillards comme ils sont, ils  réussit à pirater du réseau internet pour continuer d'avoir un lien avec la réalité et bosser sur les cours quoi qu'il arrive. La petite Conti et ses idées révolutionnaires ne font pas tellement l'unanimité dans la famille. Y a le grand frère qui n'arrête pas de lui envoyer des textos pour qu'elle rentre à la maison. Têtue, passionnée elle n'écoute pas, oublie son téléphone dans un coin pour se consacrer à l'action actuelle. Tout se passe bien et équipe s'est même agrandit au fil des jours, accueillant à bras ouvert des gens qui se sentent concerner.  Oh, ils ne sont pas nombreux face à l'armée d'avocat qui s'affaire dans l'ombre pour trouver quelque chose sur l'un d'entre eux et faire pression pour qu'ils quittent les lieux. Mais Lucy est optimiste et surtout cette ambiance elle l'adore, c'est qui lui donne envie de se lever le matin. C'est ce qui ex-halte son cœur. Mais la tranquillité n'est que pour un moment. Soudainement, les portes valses et les sommations policières éclatent dans la pièce. Ses yeux calmes, deviennent tempête. Pas le temps de fermer son ordi qu'on la plaque au sol, sas se soucier de sa respiration coupée dans l'action. Pire, un de ses verres de lunette finit en morceau face à la violence du policier. « Vous connaissez les procès pour brutalité policière ou bien ? » Qu'elle peste, les lunettes de travers et la bouche de travers face à sa colère sourde. (…) Elle se retrouve en garde à vue, ce n'est pas la première fois et ce ne sera certainement pas la dernière fois. Les lois elles ne les aiment pas, pas telles qu'elles sont. Parce qu'elle réduise ses libertés, elle et sa fougue particulière. Le pire c'est qu'elle sait bien que Raf va pas tarder à la sortir de là, avec son expression réprobateur. Ça fait tâche une petite sœur qui se retrouve tous les quatre matins en cellule de dégrisement, quand on aspire à entrer dans la police. Ses mains fines s'enroulent autour des barreaux gris, la fraîcheur du métal lui donne l'effet d'une châtaigne. Ah le voilà, qui entre sa tête dans le commissariat. La gamine, elle baisse la tête. Parce que malgré son autorité naturelle et sa passion habituelle, c'est son grand-frère et elle ne souhaite en rien le décevoir. Mais plus encore elle ne voudrait jamais devenir quelqu'un qu'elle ne souhaite pas connaître. « Si tu savais, ils m'ont cassé mes lunettes Raf. » Qu'elle boude d'un air enfantin alors que le regard sombre du grand-frère rencontre le sien. « Je t'avais prévenu Lucinda. » Le voilà qui l'appelle par son prénom, au lieu du surnom qui lui donne depuis sa plus tendre enfance. Un officier ouvre la cellule pour l'en faire sortir. « Je ne vais pas m'excuser de me battre pour ce que je crois important, jamais. » Elle profère, en récupérant ses effets personnels, fonçant vers la voiture du grand-frère sans plus un mot pour personne.  





“ C'était écrit ”


Au lycée on se jure amour éternel. Pourtant, l'on sait très bien que la vie en décidera autrement. Lucy n'a jamais été une amoureuse passionnée lorsqu'elle était au lycée. Trop de choses en tête, trop de club, trop d'action et d'idées révolutionnaires pour être la petite amie parfaite qui rêve déjà des prénoms de leurs premiers enfants. Pourtant, elle lui avait promis de se fiancer une fois le lycée terminé. Il avait tout préparé, la bague de sa grand-mère, avait demandé la permission au père de Lucy qui avait accepté d'un air pas tellement convaincu, parce que justement il connaissait assez bien sa fille. Assez bien pour savoir qu'elle n'allait rêver que de liberté après en avoir fini avec le lycée. Jamais, elle n'allait pas se fiancer de cette façon à tout juste dix-huit ans. Il avait raison. Elle refusa de la pire des façons, le rire sur les lèvres pensant que ce n'était que des promesses de gamins qui allaient s'évanouir avec le temps. Elle n'avait pas conscience qu'elle se trouvait en face d'un jeune homme aussi fragile. Le rire qu'elle lui a balancé au visage lui a détruit le cœur et toute envie d'avancer. Dans un élan de désespoir il s'est pendu dans sa chambre. Elle ne l'aimait pas vraiment et s'en était voulue de ne pas avoir été aussi peiné qu'on l'attendait d'elle. Rien ne pouvait l'empêcher d'avancer et de partir à l'université. Elle ne se rend pas à l'enterrement, ne présenta pas ses condoléances à la famille. On eut l'impression qu'elle se défilait, qu'elle se cachait. Si elle avait su, que cette histoire allait la suivre quelques années après son diplôme universitaire.

De l'autre côté de l'Atlantique, un grand-frère apprend la mort de son petit frère, pendu. Il paraît que c'est la faute à une jeune femme qu'on lui dépeint comme froide et insensible. « Elle n'est même pas venue à l'enterrement » lui dit sa mère qui l'a au téléphone. Lui non plus, il était coincé par ses études brillantes qu'il faisait en France. D'une nature vindicative, il nourrit dès lors l'idée qu'il allait la rencontrer et qu'il allait se venger. Il n'avait pas de plan au départ, il s'était simplement dit qu'il allait forcer le destin pour qu'ils se rencontrent d'une façon ou d'une autre. Il retourne à Belmont, après avoir travaillé quelque temps en France pour une maison de disque assez influente, il obtient le contrat qui le ramène chez lui. Ses pensées sont pour cette Lucinda, qui lui a pri son petit frère et qui a brisé le reste de sa famille. La première chose qu'il fait, c'est se renseigner sur elle et l'heureux hasard fait qu'elle a un poste de community manager dans la boîte qui vient de l'engager comme directeur artistique. (…) « Je vous ramène un café ? » Qu'il lui demanda après une petite discussion badine sur leurs origines. Il lui ment bien entendu, lui parle d'une famille  imaginaire installée en France. Rien ne lui échappe sur son frère. Il veut juste la tester pour voir si elle lui trouve un air de ressemblance, le perce à jour où s'il pourra opérer incognito. Crédule, elle ne se rend compte de rien. Mais c'est surtout qu'elle est directement sous le charme de ses cheveux sombres et son regard clair. Son sourire lui fait oublier beaucoup de choses, trop de choses. « Oui, sans sucre. » Qu'elle lui répond d'une voix aérienne, se promettant de ne pas tomber amoureuse. Les choses ce décideront autrement. Il la charme, l'invite à dîner, l'invite dans son lit. Elle si autoritaire, si passionnée, se laisse guider dans une relation qui la dépasse. Les choses vont vite, trop vite. Ils s'installent ensemble au bout d'à peine six mois. Et la voilà devenue la fille dont elle se moque, celle qui pense déjà aux prénoms des bébés et à la couleur de la robe. (…) « Tu ne crois pas que je me précipite Gale ? » Lui demande la brune, alors qu'elle lui boutonne le corset de sa robe blanche. « Il est un peu tard pour ça non ? Les doutes ? Tu vas te marier Lucy. » Elle s'observe dans le miroir en pied, regarde sa robe blanche au bustier de dentelle. Caresse du bout des doigts le voile que portait sa mère à son mariage et observe avec amour la bague qu'il lui a offert il y a pas si longtemps que ça finalement. « Ouais, t'as raison. » Qu'elle finit par dire, sans pouvoir s'empêcher d'avoir un gros nœud dans le ventre. Elle le met sur le compte de l'angoisse, du stress et non sur son instinct qu'elle avait tendance à suivre aveuglément. Mais l'amour, oh, l'amour. C'est l'heure d'entrée en scène, elle se retrouve au bras de son père qui peine à masquer son émotion. Elle lui embrasse la joue, alors qu'elle se déplace avec élégance sur la musique habituelle. Normalement dans les films, c'est le moment ou la future mariée dévore des yeux son amoureux qui l'observe de l'autel tout sourire. Sauf que l'amoureux en question, elle a beau le chercher, elle ne le trouve pas. Son cœur oublie de battre un instant, alors qu'elle se stoppe dans sa marche. Les témoins l'observe sans rien dire, avant de lui passer devant pour quitter l'église, sans oublier de la bousculer par la même occasion. Elle en perd l'équilibre, son corps à peine retenu par la carrure de son père. L'incompréhension se lit dans les regards, son souffle coupé elle peine à respirer. Et lorsqu'elle finit par accepter la situation, il est parti, il a fuit le mariage. Il a fuit leur histoire. Les larmes lui montent, elle reprend possession de son corps et lutte pour s'extirper de l'étreinte de ses frères, de son père. Elle lutte et se fraye un chemin vers la sortie de l'église, exultant un cri d'horreur et de souffrance. De l'air, elle a besoin d'air. Elle pousse les portes de l'église et l'on lui lance du riz, on la félicite avant que le silence reprenne ses droits. Ses poumons s'emplissent d'air, elle fend l'assemblée pour partir dans une course folle. « Lucinda!! » Qu'elle entend hurlé de la bouche de ses frères et de son père, les hommes de sa vie. Le cœur brisé se réfugie dans un bar au hasard. Elle interpelle le barman. « Coupe moi ça, enlève moi ça! » Qu'elle lui ordonne en offrant son dos lacé au jeune homme incrédule qui ne sait pas quoi faire. « Fais le je te dis! » Elle ajoute d'une voix rauque, assombrie par les larmes qui redeviennent plus fortes. Il s'exécute et la voilà libérée du carcan de cette robe trop cintré, trop étouffante. Elle aura le droit au silence radio et l'explication lui arrivera quelques jours après dans une lettre cinglante.




“ La descente aux enfers ”

Passionnée. Fougueuse. Elle va toujours aller à la confrontation, peut importe la situation. Elle ne se laissera pas faire quand il l'abandonne à l'autel. Le jour où elle reçoit cette lettre d'explication, elle saute dans sa voiture pour se rendre à son lieu de travail. Il sera là-bas. Colère, elle relit et relit cette lettre tout en conduisant comme un chauffard ivre. Elle se gare en trente secondes, de travers et sort de sa voiture, en jogging. Alors qu'elle passe dans le hall sans dire bonjour, Margie la secrétaire décroche son téléphone pour prévenir la direction, voyant bien qu'elle allait créer des problèmes. Sauf qu'elle est plus rapide que la vieille dame et déboule dans le bureau de son ex fiancé, alors qu'il est en réunion avec le chargé de com. « Casse toi. » Qu'elle hurle à Tim, son supérieur hiérarchique. Il cherche l'approbation dans le regard de l'ex fiancé, une fois fait il s'exécute non sans laisser se déposer sur son visage une expression de mécontentement. « C'est quoi ce torchon ? » Qu'elle lui demande en lui balançant au visage la lettre en question. Il soupire, la rattrape au vole et l'observe d'un air las et impassible qui a le dont d'énerver encore plus Lucy. « La vérité, Lucy, simplement la vérité. » Il débite avec l'accent français qu'il forçait au possible pour donner de la constance à son histoire de merde. Ses mensonges. « Tu es en train de me dire que tu es le frère de Greg et que t'as imaginé ce plan diabolique pour te venger de quelque chose qui s'est passé il y a presque huit ans ? » Elle ne pouvait y croire, c'était tellement malsain, tellement méchant. « Tu l'as tué, tu devais ressentir au moins le quart de ce qu'il a pu ressentir quand il a décidé de mettre fin à ses jours après que tu l'ai envoyé bouler. » Qu'il précise d'un air plus dur à présent, moins calme. Ce qui n'aidait en rien Lucy à se calmer qui avait tendance à se nourrir toujours plus de la colère des autres pour augmenter la sienne d'une manière affolante. Son timbre se casse dans un hurlement d'horreur. « Tu ne peux pas être sérieux, on était des gamins. Je ne l'ai pas tué. » Qu'elle profère en s'attaquant à ce qui se trouve sur son bureau d'un geste lourd. Il lui attrape violemment le poignet pour l'arrêter dans son geste de folie. « Lucinda, tu te donnes en spectacle, rentre chez toi. » Elle retire sa main brutalement, la masse au passage. « Je me donne en spectacle ? » Elle murmure, d'un ton qui ne laisse rien présager de bon. La brune s'empare de la chaise d'angle et la balance sans hésitation dans la paroi en verre qui sépare le bureau du jeune homme du reste du bâtiment. La chaise détruit au passage le bureau de sa secrétaire de l'autre côté, qui manque de se faire couper la tête par la même occasion. Elle ne se rend compte que trop tard de son geste. Le boss de la boite, par indulgence ne portera pas plainte, mais la vire sur-le-champ. Et c'est une fois de plus humilié par la faute de cet homme qu'elle aime à en crever, qu'elle retourne se terrer dans l'appartement de son frère.

***

Bien malgré elle, elle se retrouve un nouvel appartement. Elle préfère vivre seule que de gêner son frère (enfin c'est surtout lui qui la gêne avec son regard là.). Elle se prend un appartement au-dessus de ses moyens, pensant retrouver rapidement un boulot dans son domaine. C'est facile de trouver du poste de community manager, c'est le boulot du moment. Avec l'expansion des réseaux sociaux, la demoiselle pensait que ce ne serait pas un problème une fois qu'elle aura pris le temps de vivre pour elle. Après une période nécessaire d'un mois pour se remettre de cette rupture elle part à la chasse au job. C'est là qu'elle se rend compte qu'elle est blacklistée. Elle ne sait pas exactement de qui ça vient, mais toutes les boites qui pourraient être susceptible de l'engager ont eut vent de son coup d'éclat et de la vitre brisée. Elle s'enfonce dans une spirale de mensonge. Sa famille la croit déjà sur un nouveau poste, alors qu'en réalité elle traîne dans un café avec le wifi gratuite. C'est là qu'elle est témoin de quelque chose qui va lui donner une idée pour se faire un peu d'argent, voir beaucoup d'argent. Une jeune femme non loin d'elle roule en compagnie d'un vieux monsieur, elle comprend en écoutant un peu leur conversation qu'elle lui extorque des miles et des cents. Discrète, elle écoute un peu plus la conversation, c'est certain. Et c'est malin. En rentrant chez elle, le mac sous le bras l'idée lui trotte dans la tête. Elle pourrait sans problème faire la même chose non ? Oh, elle pense peut-être commencer tranquille avec une arnaque de voyance. Un truc tout bête, sans risque. Enfin si on oublie le frère policier. Pendant plus d'une semaine, elle se fait à l'idée et met en place une petite arnaque tranquille. Elle était plutôt bonne en impro au lycée. (…) Une petite demoiselle s'invite à son appartement pour une consultation, chétive et maladroite elle semble avoir beaucoup de soucis. Rapidement, Lucy se fait une idée de la personne et commence les suppositions. « Vous cherchez l'amour ? » Qu'elle ose demander, sans trop savoir ce qu'elle raconte. La gamine a les yeux qui s'écarquillent avec violence. Il semblerait qu'elle ait mis dans le mille. « Comment vous savez ? » Qu'elle dit bêtement, oubliant qu'elle se trouve chez une voyante. Lucinda lui répond d'un sourire mystérieux avant de lui prendre la main tendrement. Elle réchauffe ses petites mains toutes fines, ferme les yeux et mime une sorte de transe qu'elle trouve peu convaincante. Pourtant, quand ses pupilles s'ouvrent de nouveau, c'est une demoiselle encore plus prise dans le truc qu'elle a face à elle. C'est quelque chose qui la déconcerte totalement, d'être si crédule. Mais maintenant qu'elle est là, elle a du mal à se dire qu'elle devrait faire machine arrière. « Je vois une rencontre, un nouveau boulot peut être ? Quelqu'un de votre entourage en tout cas. Il faudra être attentive, parce que rien n'est gagné pour l'instant. Je ressens beaucoup d'hésitation... » Elle ferme les yeux une fois encore, mais surtout pour ne pas avoir en face d'elle la petite qui boit toutes ses paroles. « Je crois que vous vous êtes déjà rencontré. » Elle ajoute, ouvrant de nouveau les yeux d'un air interrogateur. « Oui ? Vraiment ? C'est vrai qu'il y a un nouveau au boulot... » La demoiselle semble déjà amoureuse, ou du moins elle a ce genre de regard qu'aurait pu avoir Lucy il y a peu de temps. « Foncez. » Elle termine, avant de lui annoncer les 300 dollars de l'addition, qu'elle s'empresse de régler contente de sa petite séance. La culpabilité lui ronge la gorge, pourtant ces billets serviront aux courses et autres dépenses de la semaine. Finalement, elle y prendra goût. C'est surtout de l'argent facile, il lui arrive de se faire 2 000 $ dans la journée. C'est facile n'est-ce pas ? Plus qu'un mois de salaire. Alors, elle enchaîne ses rendez-vous. Mais songe à arrêter tout ça pour passer à un niveau supérieur, certainement lassé d'entendre parler d'histoire de coeur. Elle a d'ailleurs une toute nouvelle garde robe, qui devrait lui permettre de ferrer un gros poisson. Pourquoi pas ?



_________________
“ I keep on running, keep on runningand nothing works I can't get away from you, no I keep on ducking, keep on ducking and nothing helps I can't stop missing you yeah ”





Dernière édition par Lucy Conti le Mar 28 Juin - 22:12, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ray Whitelaw

avatar

Messages : 215
Avatar + © : margot robbie (@clau)
Pseudo : tyrells, arianne aka the queen of temptation.
Age : twenty-eight yo.
Activité : bitching till the world end.

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: $$$$$$
Connections:
Disponibilité: open (cat, talia, the whitelaw)

MessageSujet: Re: novocane for the soul   Sam 25 Juin - 19:33

La belle Crystal
Bienvenue parmi nous et je te réserve la belle pour une semaine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cat Gallagher
do you have an IQ higher than 180?
avatar

Messages : 461
Avatar + © : zoey deutch (© belispeak)
Multicomptes : gansey, shay, lyle.
Pseudo : the walking cat.
Age : twenty-three yo.
Activité : doctor + co-founder of catelina co.
Derniers achats : new stillettos that hurts the feet like fuck, sunglasses, milk, cronuts, cupcakes for the princess of crows.

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: mother rich af. [$$$$]
Connections:
Disponibilité: unavailable [leo/ray/selina/binky]

MessageSujet: Re: novocane for the soul   Sam 25 Juin - 19:44

Crystal me manque sur mon écran.
Bienvenue officiellement sur ISWC. Hâte de voir le perso! I love you

_________________
she laughs too much and doesn’t cry enough, and that suffocated sigh between her laughs tells you how scarred her soul is.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwildwest.forumactif.fr/t76-luv-urself http://wildwildwest.forumactif.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: novocane for the soul   Sam 25 Juin - 19:45

Vous êtes bien beaux dans la famille ! I love you
Nous faudra un lien belle-sœur.
Bienvenue parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Leo Whitelaw
i caught playing in the fire, did you feel at home?
avatar

Messages : 408
Avatar + © : max irons (©clau).
Multicomptes : sasha, rensom.
Pseudo : belispeak, anaïs.
Age : twenty-nine yo and growing wrinkles.
Activité : architect, triying to make a name for himself.
Derniers achats : pencils and paper, marlboros, red wine, designer leather shoes.

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: $$$$
Connections:
Disponibilité: closed (cat, binky, whitelaw fam, tc)

MessageSujet: Re: novocane for the soul   Sam 25 Juin - 19:46

Bienvenue avec le belle Crystal.

_________________

- He says "Oh, baby girl, don't get cut on my edges. I'm the king of everything and oh, my tongue is a weapon".

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwildwest.forumactif.fr/t190-boys-like-that-belong-in-the-rain http://wildwildwest.forumactif.fr
Lucy Conti
◈ keep on running and nothing works
avatar

Messages : 45
Avatar + © : crystal reed, crick et tumblr
Pseudo : smith
Age : vingt-cinq ans
Activité : arnaqueuse, ancienne community manager
Derniers achats : robes channel, escarpins louboutin, pack de bières

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: $$$($$)
Connections:
Disponibilité: tc, roxie, 1/3

MessageSujet: Re: novocane for the soul   Sam 25 Juin - 19:49

merci les filles cat I love you
première fois que je la joue, j'espère que le perso va vous plaire.

klaas les conti sont les plus beaux c'est tout of course pour le lien. cat
MAXX merci pour l'accueil. cat

_________________
“ I keep on running, keep on runningand nothing works I can't get away from you, no I keep on ducking, keep on ducking and nothing helps I can't stop missing you yeah ”



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: novocane for the soul   Sam 25 Juin - 21:25

sistah, t'es la plus belle, du love, du keur, de l'amur de ma part.
Revenir en haut Aller en bas
Talia Scorsone

avatar

Messages : 152
Avatar + © : priyanka chopra / mashed woods.
Multicomptes : arwen, renley.
Pseudo : 36 planets / cassie.
Age : twenty-nine yo.
Activité : the best cook around.
Derniers achats : high heels / kitchen ustensils.

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: $$$$$$
Connections:
Disponibilité: ray / janae. (0/2)

MessageSujet: Re: novocane for the soul   Sam 25 Juin - 23:22

bienvenue à toi le gif

_________________
    in the night
    All alone she was living in a world without an end or beginning. △ Babygirl was living life for the feeling, but I don't mind, I don't mind. And all the wrongs she committed, she was numb and she was so co-dependent, she was young and all she had was the city, but I don't mind, I don't mind. ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwildwest.forumactif.fr/t196-all-i-wanna-do-is-to-fall-in-deep http://wildwildwest.forumactif.fr/t199-tscorsone
Lucy Conti
◈ keep on running and nothing works
avatar

Messages : 45
Avatar + © : crystal reed, crick et tumblr
Pseudo : smith
Age : vingt-cinq ans
Activité : arnaqueuse, ancienne community manager
Derniers achats : robes channel, escarpins louboutin, pack de bières

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: $$$($$)
Connections:
Disponibilité: tc, roxie, 1/3

MessageSujet: Re: novocane for the soul   Dim 26 Juin - 14:18

BRO, c'est toi le plus bô
merci Talia, avec la belle priyanka
ce gif résume bien ses journées de chômeuse

_________________
“ I keep on running, keep on runningand nothing works I can't get away from you, no I keep on ducking, keep on ducking and nothing helps I can't stop missing you yeah ”



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Diamond

avatar

Messages : 26
Avatar + © : drew van acker + ©angel dust
Age : 25 yo
Activité : singer in a boysband
Derniers achats : clothes + fragance+ houses

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: $$
Connections:
Disponibilité:

MessageSujet: Re: novocane for the soul   Dim 26 Juin - 16:08

Bienvenue parmi nous avec la belle Crystal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Conti
◈ keep on running and nothing works
avatar

Messages : 45
Avatar + © : crystal reed, crick et tumblr
Pseudo : smith
Age : vingt-cinq ans
Activité : arnaqueuse, ancienne community manager
Derniers achats : robes channel, escarpins louboutin, pack de bières

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: $$$($$)
Connections:
Disponibilité: tc, roxie, 1/3

MessageSujet: Re: novocane for the soul   Dim 26 Juin - 18:56

Merci beau Gregg.

_________________
“ I keep on running, keep on runningand nothing works I can't get away from you, no I keep on ducking, keep on ducking and nothing helps I can't stop missing you yeah ”



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cane Ryswell

avatar

Messages : 51
Avatar + © : Eric Dane + minh (avatar)
Pseudo : Lovee (Jessica)
Age : Quarante-trois ans
Activité : Avocat

MessageSujet: Re: novocane for the soul   Dim 26 Juin - 20:22

Bienvenue parmi nous I love you

_________________

And now when all is done there is nothing to say. You have gone and so effortlessly, you have won. Tell them all I know now shout it from the roof tops wite it on the sky line. All we had is gone now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Conti
◈ keep on running and nothing works
avatar

Messages : 45
Avatar + © : crystal reed, crick et tumblr
Pseudo : smith
Age : vingt-cinq ans
Activité : arnaqueuse, ancienne community manager
Derniers achats : robes channel, escarpins louboutin, pack de bières

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: $$$($$)
Connections:
Disponibilité: tc, roxie, 1/3

MessageSujet: Re: novocane for the soul   Mar 28 Juin - 17:28

merci DR GLAMOUR cat

_________________
“ I keep on running, keep on runningand nothing works I can't get away from you, no I keep on ducking, keep on ducking and nothing helps I can't stop missing you yeah ”



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Ashcroft
All you got is this moment, twenty-first century's yesterday.
avatar

Messages : 172
Avatar + © : s. claflin (©hepburns).
Multicomptes : mj.
Pseudo : tiffany, océane.
Age : twenty-eight yo.
Activité : art dealer.
Derniers achats : lucky strikes, some books, scotch whisky, a hugo boss suit.

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: $$$$$$
Connections:
Disponibilité: open (reese, clare).

MessageSujet: Re: novocane for the soul   Mar 28 Juin - 17:34

Bienvenue parmi nous

_________________

- maybe you're the same as me, we see things they'll never see, you and i we're gonna live forever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwildwest.forumactif.fr/t223-cause-i-shiver-i-just-break-up
Lucy Conti
◈ keep on running and nothing works
avatar

Messages : 45
Avatar + © : crystal reed, crick et tumblr
Pseudo : smith
Age : vingt-cinq ans
Activité : arnaqueuse, ancienne community manager
Derniers achats : robes channel, escarpins louboutin, pack de bières

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: $$$($$)
Connections:
Disponibilité: tc, roxie, 1/3

MessageSujet: Re: novocane for the soul   Mar 28 Juin - 19:33

Je te remercie, o'connell est un super choix.

_________________
“ I keep on running, keep on runningand nothing works I can't get away from you, no I keep on ducking, keep on ducking and nothing helps I can't stop missing you yeah ”



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: novocane for the soul   Mar 28 Juin - 21:09

bienvenue et bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: novocane for the soul   Mar 28 Juin - 22:52

pour moi, tout est plus que parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Reese Stenton

avatar

Messages : 105
Avatar + © : alicia vikander, milkovich.
Pseudo : crick, dorine.
Age : twenty-seven yo.
Activité : real estate agent.

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque:
Connections:
Disponibilité:

MessageSujet: Re: novocane for the soul   Mar 28 Juin - 23:53

Bienvenue et bon courage pour ta fiche. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Whitelaw
i caught playing in the fire, did you feel at home?
avatar

Messages : 408
Avatar + © : max irons (©clau).
Multicomptes : sasha, rensom.
Pseudo : belispeak, anaïs.
Age : twenty-nine yo and growing wrinkles.
Activité : architect, triying to make a name for himself.
Derniers achats : pencils and paper, marlboros, red wine, designer leather shoes.

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: $$$$
Connections:
Disponibilité: closed (cat, binky, whitelaw fam, tc)

MessageSujet: Re: novocane for the soul   Mer 29 Juin - 0:46

Lucy est vraiment top. C'est tout bon, je valide. Bon jeu!

_________________

- He says "Oh, baby girl, don't get cut on my edges. I'm the king of everything and oh, my tongue is a weapon".

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwildwest.forumactif.fr/t190-boys-like-that-belong-in-the-rain http://wildwildwest.forumactif.fr
Lucy Conti
◈ keep on running and nothing works
avatar

Messages : 45
Avatar + © : crystal reed, crick et tumblr
Pseudo : smith
Age : vingt-cinq ans
Activité : arnaqueuse, ancienne community manager
Derniers achats : robes channel, escarpins louboutin, pack de bières

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: $$$($$)
Connections:
Disponibilité: tc, roxie, 1/3

MessageSujet: Re: novocane for the soul   Mer 29 Juin - 10:53

merci tout le monde. I love you I love you
Frero

_________________
“ I keep on running, keep on runningand nothing works I can't get away from you, no I keep on ducking, keep on ducking and nothing helps I can't stop missing you yeah ”



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: novocane for the soul   

Revenir en haut Aller en bas
 
novocane for the soul
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un supplément de soul (gros grouves et fonk admis)
» Jahnice, la soul électronique
» BLUE EMPHASIS SOUL BAND + RAMBLING JOKES sam 24 Juillet !
» Soul, Funk & Black music
» Festival Cool Soul le 8 Avril au Bataclan, puis Clermont...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I'M SO WEST COAST :: ( PALM TREES AND TUMBLEWEEDS ) :: THIS CALIFORNIA SHIT IS RIGOROUS :: CALI AS FUCK-
Sauter vers: