AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 - each other's company (w/ray)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Talia Scorsone

avatar

Messages : 152
Avatar + © : priyanka chopra / mashed woods.
Multicomptes : arwen, renley.
Pseudo : 36 planets / cassie.
Age : twenty-nine yo.
Activité : the best cook around.
Derniers achats : high heels / kitchen ustensils.

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: $$$$$$
Connections:
Disponibilité: ray / janae. (0/2)

MessageSujet: - each other's company (w/ray)   Lun 27 Juin - 15:25

each other's company.

when virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.


Elle sentait son cœur lui marteler les côtes mais son souffle restait stable et régulier. La musique pop émanant de ses écouteurs la poussait à avancer. Talia avait bientôt fini de faire le tour du pâté de maisons pour son jogging matinal, vêtue d'un tank top et d'un legging de sport. C'était une habitude qu'elle avait prise peu de temps après son arrivée à Belmont Springs, s'acclimatant ainsi aux "coutumes" locales. En effet, à New York, le sport se faisait plutôt en salle, à cause de la pollution ambiante, ou à Central Park, mais elle n'avait pas toujours le temps de s'y rendre avec ses études. Et puis en Italie, le jogging n'était pas une activité particulièrement répandue. Du moins pas comme ici, en Californie. Dans tous les cas la jeune femme tenait à rester athlétique et en bonne santé, et ce rituel lui permettait également de se préparer pour la longue journée qui allait suivre. En effet, même si son restaurant n'ouvrait que le soir, Talia commençait à faire tourner la cuisine assez tôt dans l'après-midi et devait s'occuper de toute la maintenance et les courses le matin. Depuis qu'elle avait obtenu sa première étoile, elle cherchait quelqu'un pour s'occuper de toute cette paperasse et pour prendre en main le restaurant, afin qu'elle n'ait plus qu'à ce soucier de la cuisine en elle-même, mais elle n'avait pour l'instant toujours pas trouvé son bonheur, alors elle devait se contenter de cette routine éreintante qui était la sienne depuis son arrivée à Belmont Springs. Elle dormait peu, travaillait beaucoup, mais après tout, cela avait toujours été ainsi depuis aussi longtemps qu'elle s'en souvienne. Elle regrettait simplement son année de break en Italie, durant laquelle elle avait pu se ressourcer et apprendre à connaître d'avantage sa famille paternelle. Talia tourna à un coin de rue et poursuivit sa course avec une bonne foulée. Il faisait beau, le soleil levant offrait toujours un paysage somptueux à Ocean Grove. Talia avait encore du mal à se faire à la mentalité générale de la ville, peuplée principalement de nouvelles fortunes toujours prêtes à exhiber leurs derniers achats. Ses yeux tombèrent d'ailleurs sur la Maserati jaune des Johnson. Elle avait beau venir d'une famille aisée d'Italie, elle n'avait jamais succombé à toutes ses exubérances. Bien sûr, maintenant qu'elle gagnait bien sa vie, elle profitait pleinement de sa nouvelle richesse et se refusait rarement tous les petits plaisirs de la vie, mais jamais elle n'avait profité d'un argent qu'elle n'avait pas gagné à la sueur de son front. Et jamais elle n'irait crier sur tous les toits à quel point elle réussissait bien sa vie. Elle en était fière et en profitait, mais elle essayait de rester humble dans cet univers superficiel. Talia était près du numéro #007 quand elle dû s'arrêter en urgence pour ne pas se faire renverser par une autre de ces voitures de luxe. « Oh for fuck sake ! » Elle laissa échapper le juron tout en lançant un regard courroucé au conducteur... ou plutôt à la conductrice, qui sortait de son garage. « No way... » Talia n'arrivait pas à en croire ses yeux. Elle l'a pensait partie de Belmont Springs depuis une éternité. Au volant de cette affriolante voiture se trouvait Ray, une jeune américaine qu'elle avait rencontré lors de son année en Italie. Ray était typiquement le genre de personnes que Talia ne pouvait pas se voir. Pourtant, elle n'avait pas pu résister aux charmes de la blonde il y a de ça plus d'un an maintenant. Et c'était peut-être ce qui l'énervait encore plus chez Ray. Le fait que, malgré tout le mépris qu'elle ait pu lui porter, elle lui ait fait de l'effet. Mais depuis l'Italie, de l'eau avait coulé sous les ponts et Talia n'avait plus eu de nouvelle de la blonde et n'en avait pas données en retour. Elle était passé à autre chose, ne regrettant pas ses souvenirs d'Italie mais n'imaginant pas une seconde retomber nez-à-nez avec l'héritière Whitelaw. Talia ne savait pas vraiment comment réagir à l'heure actuelle. Elle avait un milliard et demi de piques qui lui venaient à l'esprit mais, en même temps, elle n'était pas certaine que Ray l'ait remarquée, puisqu'elle avait manqué de l'écraser. Mais elle ne pu s'en empêcher et lança tout de même : « I guess you still don't know how to drive properly. »

code:
 

_________________
    in the night
    All alone she was living in a world without an end or beginning. △ Babygirl was living life for the feeling, but I don't mind, I don't mind. And all the wrongs she committed, she was numb and she was so co-dependent, she was young and all she had was the city, but I don't mind, I don't mind. ©endlesslove


Dernière édition par Talia Scorsone le Dim 17 Juil - 19:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwildwest.forumactif.fr/t196-all-i-wanna-do-is-to-fall-in-deep http://wildwildwest.forumactif.fr/t199-tscorsone
Ray Whitelaw

avatar

Messages : 215
Avatar + © : margot robbie (@clau)
Pseudo : tyrells, arianne aka the queen of temptation.
Age : twenty-eight yo.
Activité : bitching till the world end.

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: $$$$$$
Connections:
Disponibilité: open (cat, talia, the whitelaw)

MessageSujet: Re: - each other's company (w/ray)   Jeu 7 Juil - 23:16


₪ ₪ ₪
if there are boundaries
i will try to knock them down

Leo l'énervait. Leo et son petit sourire qui lui faisait comprendre qu'il la connaissait et qu'elle détestait car Ray elle aimait se penser mystérieuse, même-ci elle était tellement loin de l'être. Assise dans leur cuisine, le soleil frappant sa beau, elle pouvait entendre son frère parler trop fort dans son téléphone comme chaque fois qu'il prenait un appel, Leo ne semblait pas comprendre qu'on pouvait parler d'une voix normal dans un téléphone la personne allait aussi bien vous entendre, il était comme un vieux garçon dans ce point là. Feuilletant tranquillement le journal, lisant nouvelles, essayant de bloquer la voix de son aîné. Il était tôt, trop tôt pour la jeune héritière, elle était réveiller que parce que son stupide frère lui avait promis de venir avec elle acheter des nouvelles choses pour leur loft, mais bien sûr, monsieur avait oublier un appel important pour un contrat et donc encore une fois, elle se retrouvait les yeux ouverts beaucoup trop tôt alors qu'elle pourrait être bien confortable dans son lit, la chaleur du soleil lui permettant de dormir longtemps. Soupirant, elle se pencha par dessus le comptoir pour attraper un bout de papier et un crayon, écrivant de son écriture propre et bourgeoise : Fuck you, I'm out of here.. Prenant son sac à main, ses clés et mettant ses lunettes de soleil devant ses yeux, elle s'arrêta devant le mirroir qu'elle avait insister d'installer devant la porte d'entrée pour s'assurer qu'elle était à meilleure. Après tout, une Whitelaw ne pouvait pas sortir sans parraître impeccable. Les talons frappant les tuiles chaude à cause du soleil, elle rentra dans sa porshe rouge de l'année qu'elle c'était acheter dès son retour à Belmont Springs. Après tout, elle voyagait en style Ray. Démarrant sa voiture, elle recula sans regarder comme elle le faisait chaque fois, reculant de son espace de stationnement et puis, du coin de l'oeil elle vit un ombre et s'arrêta brusquement. « Fuck. » Son mot favori sortant de ses lèvres, elle tourna le regard pour observer la demoiselle qui se tenait à quelques centimètres de l'arrière de sa voiture. Son regard fixer dans son rétroviseur, voyant la chevelure brune et le visage qu'elle aurait reconnu partout dans le monde. « Talia ? » Le nom de celle qu'elle avait rencontrer en Italie sortant de ses lèvres pour elle-même. Elle ne pouvait pas y croire, celle qui avait été capable de capter son attention alors que rien semblait la retenir nul part se tenait derrière elle. « I guess you still don't know how to drive properly. » La voix de celle-ci se rendit à son oreille, un sourire sortant de ses lèvres. Fermant sa voiture, elle ouvrit la portière de celle-ci pour sortir et regarder Talia, ne se gênant pas de laisser ses yeux, cacher derrière ses lunettes, regarder le corps de celle-ci. « And I guess we can say I still knock you off your feet. » Un sourire malicieux sur ses lèvres, levant ses lunettes pour les poser sur le dessus de sa tête, ses yeux bleu allant dans ceux de Talia. « So are you just stalking me around the globe or do you live here ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Talia Scorsone

avatar

Messages : 152
Avatar + © : priyanka chopra / mashed woods.
Multicomptes : arwen, renley.
Pseudo : 36 planets / cassie.
Age : twenty-nine yo.
Activité : the best cook around.
Derniers achats : high heels / kitchen ustensils.

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: $$$$$$
Connections:
Disponibilité: ray / janae. (0/2)

MessageSujet: Re: - each other's company (w/ray)   Mar 12 Juil - 15:55

each other's company.

when virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.


Talia n'en revenait tout simplement pas. Elle était bien entendu au courant que l'empire Whitelaw s'était établi à Belmont Springs, il fallait vivre dans une grotte pour ne pas le savoir... Mais elle pensait aussi que Ray avait fui cette vie pour faire un tour du monde. De toute évidence, le voyage avait pris fin. La brune observa son ancienne connaissance sortir de la superbe voiture qu'elle conduisait pour venir lui faire face. « And I guess we can say I still knock you off your feet. » A la remarque, Talia leva les yeux au ciel. Cette femme était impossible. Malheureusement, elle sentit également ses lèvres s'étirer en un sourire amusé. C'était toujours comme ça avec Ray. Elle l'exaspérait au plus au point et pourtant elle ne trouvait pas en elle la force de la détester. Parce qu'elle avait cette répartie qui parvenait à la déstabiliser, chose qu'apparemment personne d'autre n'était capable de faire. Et oui, il y avait aussi le fait qu'elle était insupportablement belle. « You wish. » Ray était apparemment très fière d'elle - à quel moment ne l'était-elle pas ? - et cela avait don d'agacer encore plus la jeune italienne. « So are you just stalking me around the globe or do you live here ? » Talia lui lança un regard qui traduisait très clairement son état d'esprit : seriously bitch ? « How was I supposed to know that you finally decided to come back here ? If I remember correctly, you left to enjoy your life woldwide... » Elle poursuivit sur un air de défi. « And yes, I do live here. Around the corner, actually. » Le hasard s'était quand même bien foutu de sa gueule en la faisant devenir la presque-voisine des Whitelaw. De Ray. Pourtant Talia avait du mal à nier le fait qu'elle était contente de revoir la belle blonde. Il fallait dire qu'elle gardait un souvenir agréable du temps passé ensemble en Italie. Mais il était hors de question qu'elle l'avoue de quelque façon que ce soit à Ray, ça flatterait encore plus son ego, et il n'avait vraiment pas besoin de ça. « Since when have you been back here ? I mean... It's the first time we run into each other even though we live only a few feet away. » C'était assez inattendu, comme situation, et Talia ne pouvait pas prétendre que cela lui déplaisait. Elle pensait avoir tiré un trait sur la Whitelaw et ne plus jamais en entendre parler. Elle pensait que l'Italie faisait partie du passé, et que sa "relation" avec Ray n'était qu'un souvenir agréable dont elle aimerait se rappeler quand elle serait mariée et aurait adopté cinq enfants, succombant ainsi à la routine qui s'empare tous les hommes. Jamais elle n'avait imaginé que la blonde resurgirait maintenant qu'elle tentait d'avoir une vie stable. Peut-être que sa présence ne changerait rien. Peut-être pas. Pour le moment, Talia accusait le coup de la surprise.

_________________
    in the night
    All alone she was living in a world without an end or beginning. △ Babygirl was living life for the feeling, but I don't mind, I don't mind. And all the wrongs she committed, she was numb and she was so co-dependent, she was young and all she had was the city, but I don't mind, I don't mind. ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwildwest.forumactif.fr/t196-all-i-wanna-do-is-to-fall-in-deep http://wildwildwest.forumactif.fr/t199-tscorsone
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: - each other's company (w/ray)   

Revenir en haut Aller en bas
 
- each other's company (w/ray)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vivre à trois (Three's Company) 1978-1984
» My Major Company : Produisez vous aussi l'album des PCAIF
» Chat de Jonah Peretti et Jared au Fast Company Grill
» ROCKABILLY RECORD COMPANY
» Britten, musique vocale (hors opéras)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I'M SO WEST COAST :: ( BELMONT SPRINGS, ORANGE COUNTY ) :: AVALON HEIGHTS :: Ocean Grove-
Sauter vers: