AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 stone cold. (r/klass)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: stone cold. (r/klass)   Mar 28 Juin - 16:40

Il fut un temps où Cole adorait la nuit. Il chérissait son calme, sa douceur et son silence assourdissant qui parvenait pourtant à l'apaiser. Oppressé par des journées rythmées par des heures folles et beaucoup trop nombreuses à la banque, c'est auprès de sa tendre amie la nuit que son esprit parvenait à finalement trouver calme et sérénité. Seulement, tout ceci n'est que passé. Un souvenir vague, partiellement effacé, parce que depuis quelques mois déjà, la nuit est devenue à Cole, sa pire ennemie. C'est dans la nuit que le gestionnaire de patrimoine étouffe. C'est quand les bruits de la vie cessent subitement dehors que dans l'esprit de Cole un bordel sans nom se déclenche. C'est la nuit qu'il sent sa cage thoracique se refermer chaque secondes un peu plus sur son palpitant. C'est dans la nuit que ses actes le rattrapent, qu'ils le hantent et le tourmentent. Quoi qu'on dise de lui, il n'est pas l'homme pour lequel il se fait passer. Il n'est pas ce charmant jeune homme issu de cette famille aristocrate plein aux as qui travaille dur pour entretenir l'héritage familial. Ou du moins, il ne l'est plus. Guetté par une ruine à laquelle il ne peut se résoudre, en attendant le mariage de sa soeur dont il est le principal commanditaire afin d'assurer la pérennité des Baxter, l'ainé de la famille n'hésite pas une seconde à voler les plus riches clients au sein de la banque prestigieuse dans laquelle il officie. Alors non, il n'est pas ce type que tout le monde pense connaitre. Mais bien loin d'être rattrapé par une conscience qu'il étouffe lui-même, la seule angoisse de Cole est de se voir un jour pris la main dans le sac. Il est pour lui impensable de se voir arrêter et traîner en justice pour ces actions. Premièrement car cela nuirait grandement à la réputation du clan Baxter (et tout le monde sait à quel point la réputation est importante pour Cole), mais également parce qu'il serait immédiatement conduit dans un centre pénitencier et le orange n'est définitivement pas sa couleur. On a un jour dit que sciences sans conscience n'est que ruine de l'âme. Foutaises. Cole n'a pas besoin de conscience tant qu'il a son argent et le prestige d'appartenir à l'une des familles les plus influentes de Belmont Spring. Enroulé tel un nouveau né dans ses draps si douillets, Cole n'a presque pas fermé l'oeil de la nuit. Au petit matin, après s'être extirpé de ses draps blancs immaculés, il n'a qu'une idée en tête : ingurgiter sa précieuse dose de caféine quotidienne, et vite, afin d'affronter cette journée sans avoir à rendre les armes avant la pause déjeuner pour cause d'épuisement. Et c'est sans réfléchir une seconde de plus qu'il rejoint le Colonna & Smalls, comme presque tous les matins d'ailleurs, en quête de son nectar préféré. Comme bien souvent, Cole doit patienter de longues minutes avant d'avoir la chance de passer commande. Le Colonna & Smalls ne désemplit jamais. Tous les matins, à la même heure, l'endroit est bondé de monde, comme si la ville entière s'y amassait pour déguster le même café. Finalement arrivé devant la serveuse qui attend de prendre sa commande, c'est sans surprise que Cole commande un grand café noir sans sucre. « Vous prendrez autre chose avec votre café ? » Lui demande la serveuse de sa voix fluette qu'elle accompagne d'un sourire sincère. « Du silence. » Qu'il répond du tac au tac comme s'il s'agissait là d'une banalité. Irritable au possible avant d'avoir ingurgité la moindre goutte de son café préféré, il ne valait mieux pas tenter d'engager une conversation maintenant, moins encore après la nuit désastreuse qu'il avait passé. Il regarde d'un oeil attentif la serveuse faire un aller-retour vers la machine à café tout en sortant de sa poche un billet qui lui servirait à régler sa note. Une fois le précieux nectar coulé, l'employée retourne sur ses pas pour satisfaire l'un de ses plus fidèles clients tandis que dans le précipitation elle trébuche, manque de s'écrouler contre le comptoir et renverse la tasse de café sur la chemise teintée d'un blanc parfait du jeune gestionnaire de patrimoine. Il n'a pas le temps de bouger, Cole. Non pas qu'il aurait essayé de rattraper l'empotée de service avant qu'elle ne s'étale lamentablement. Non, il aurait plutôt tenté d'esquiver le liquide brûlant qui recouvre maintenant son costume hors de prix. « Dites moi que c'est une blague. » Souffle-t-il, un rictus nerveux ourlant ses lèvres. Il a envie de rire jusqu'à s'en briser les côtes tellement la situation lui semble absurde. Comment diable avait-on pu engager un phénomène pareil pour servir la clientèle ? Même un manchot aurait fait moins de dégâts. « J'allais vous dire de garder la monnaie, et bien finalement je vais la récupérer pour payer le pressing. » Qu'il lui balance, la mâchoire serrée par la colère qu'il sent progressivement monter en lui. Il n'est pas seul dans le restaurant, alors quand son ton monte légèrement il sent des regards curieux se braquer sur lui et arrive presque à entendre les oreilles se tendre pour capter d'avantage la conversation. Mais il ne se donnera pas en spectacle. C'est pas son genre. Il se contente d'attraper un paquet de serviette en papier qui traîne sur le coin du comptoir pour tenter de dissiper au moins un minimum la tache de café qui discrédite son look parfaitement soigné. Laissant ses prunelles vagabonder un cours instant sur le décor qui l'entoure, le regard perçant du jeune Baxter bute sur l'un de ses semblables. Adossé contre le comptoir voisin, l'homme semble attendre une commande mais son visage est tourné vers le sien. Il lui faut bien une seconde pour remettre un nom sur ce visage qui lui semble si familier et quand le fameux patronyme lui revient, troublé, Cole ne peut pas s’empêcher de le souffler : « Klaas. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: stone cold. (r/klass)   Mar 28 Juin - 23:01

Klaas n'a jamais été du matin, celui-ci accentue son côté bougon, son côté ours. A l'aube, il a l'esprit embrumé et n'a aucune envie de parler à qui que ce soit, même à Rafael, c'est pour vous dure. Une fois n'est pas coutume, Sprenger se leva du mauvais pied, pas très réveillé et presque déjà en retard sur son planning de la journée. Il avait passé une nuit exécrable, se demandant comment il allait se sortir du pétrin dans lequel il s'était fourré avec Mads, son meilleur ami. Mentir à Raf le tuait à petits feus mais il savait qu'être honnête ne l'aiderait pas, la jalousie de Rafael aurait sûrement eu  raison de leur couple et il ne se voyait plus vivre sans lui. Il descendit au rez-de-chaussé de sa petite maison, une de celles qui ressemble à toutes les autres malgré les efforts pour la distinguer et se dirigea vers la cuisine en somnolant. Winnie, son golden retriever, vint l'accueillir en jappant mais le trentenaire n'y prêta presque pas attention, encore ailleurs et n'ayant définitivement pas assez d'heures de sommeil au compteur. Il se rendit machinalement vers la machine à café et se rendit qu'il n'y avait plus une seule capsule de remède à son insomnie dans les parage. « Manquait plus que ça. » maugréa-t-il. Contrarié, il se prépara tout de même quelques pancakes avant de prendre une douche salvatrice. Il s'habilla à la hâte et quitta le lotissement pour se rendre au Colonna & Smalls, quartier général de tous ceux qui manquent de caféine comme lui. Il ne fut donc pas surpris de remarquer que comme d'habitude, le café était plein et craqué et il lui fallut jouer des coudes pour atteindre le comptoir. Il l'aura mérité son expresso ! Pensa-t-il. Quand il réussit enfin à parvenir jusqu'au bar, tous les serveurs étaient déjà occupés. Il patienta, regarda sa montre. Après quelques minutes d'attentes, une des employés vint prendre sa commande : « Le café le plus serré que vous avez. » demanda juste Klaas, n'étant pas vraiment d'humeur à étudier la carte bien remplie des cafés de cet endroit. Puis, de toutes façons, vu la réputation de l'établissement, il ne pouvait être que bon. La jeune femme lui répondit avec un grand sourire : « Tout de suite monsieur. » Puis elle disparue derrière le bar pour préparer la tasse. La belle brune revint avec un café très noir qu'elle posa devant son client. Klaas sortit quelques billets froissés de sa poche et les donna à la serveuse, la gratifiant d'un généreux pourboire. Il commença à boire et c'est alors qu'il attendit un client se plaindre du service, une serveuse ayant renversé sa commande sur sa chemise immaculé. D'ailleurs, sa voix et ce ton plein de reproches lui disait quelque chose et il ne lui fallut qu'un regard pour confirmer ce qu'il pensait. C'était Cole Baxter, l'un de ses nombreux ex et à vrai dire, celui-ci, il ne le portait vraiment pas dans son cœur. Cole et lui n'avaient vraiment rien en commun et il avait préféré mettre un terme assez rapidement à leur relation. En fait, il ne savait même pas à quel moment il avait pu penser que cela fonctionnerait. Ils étaient complètement opposés. Le beau brun était très porté sur l'argent, prêt à dilapider la fortune familiale tout en leur cachant qui il était vraiment alors que Nicolas s'était éloigné des siens après être sorti du placard, renonçant à l'héritage Sprenger mais ayant gagné beaucoup plus, sa liberté. Il ne regrettait pas son choix, il préférait gagner sa vie honnêtement en étant pleinement lui-même que de ne pas pouvoir se regarder dans une glace et gagner des millions. Il ne comprenait absolument pas son ancien compagnon et c'est pour cela qu'il avait préféré le quitter, n'ayant rien de plus à partager que le plaisir charnel. Klaas avant de s'en aller avait aussi fouillé dans les dossiers de Cole, découvrant alors ses magouilles. Il comprit alors que sous ses allures de premier de la classe, le beau Baxter cachait bien son jeu et n'était qu'un escroc appâté par l'odeur de l'argent. Lui qui tendait de faire appliquer la loi au mieux était sorti avec un voyou de bas-étages, un voleur. Il le dégouttait. Cependant, il avait gardé pour lui ses découvertes et s'il avait pu faire arrêter son petit-ami de l'époque, il n'en fit rien. Quoi qu'il en soit, il ne fut pas étonné de sa réaction virulente face à la pauvre demoiselle dont les joues s'empourprèrent de honte. Klaas se leva, tendit une main à la maladroite et lui demanda : « Ça va, tout va bien mademoiselle ? » tout en jetant un regard noir à son ex. Eh bien, la journée s'annonçait mouvementée !
Revenir en haut Aller en bas
 
stone cold. (r/klass)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Stone Roses
» Cold Void Emanations
» Angus & Julia Stone
» SMALL STONE PHASER EH VINTAGE ( VENDUE )
» James Brown : Cold Sweat (1967)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I'M SO WEST COAST :: ( ALL I SEE IS DOLLARS SIGNS ) :: THIS IS SO LAST YEAR :: RP-
Sauter vers: