AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 for the next ten minutes  {r/leo}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cat Gallagher
do you have an IQ higher than 180?
avatar

Messages : 461
Avatar + © : zoey deutch (© belispeak)
Multicomptes : gansey, shay, lyle.
Pseudo : the walking cat.
Age : twenty-three yo.
Activité : doctor + co-founder of catelina co.
Derniers achats : new stillettos that hurts the feet like fuck, sunglasses, milk, cronuts, cupcakes for the princess of crows.

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: mother rich af. [$$$$]
Connections:
Disponibilité: unavailable [leo/ray/selina/binky]

MessageSujet: for the next ten minutes  {r/leo}   Mer 22 Juin - 8:19

{with leo}
for the next ten minutes we can handle that. we could watch the waves, we could watch the sky or just sit and wait as the time ticks by, if we make it till then.

Son téléphone n'avait pas cesser de sonner de toute la matinée. Forcément, Carol Gallagher savait être tenace. Ces efforts ne conduiraient pas la femme de vingt-quatre ans à se rendre au domicile de sa mère, ceci dit. Le harcèlement, pas trop dans ces cordes, ni une bonne idée pour la charmer. À vrai dire, elle en était au découragement. Depuis déjà deux mois qu'elle tenait, en vain, de trouver un architecte qui voudrait bien travailler sur le projet du centre. Aucun candidat n'avait répondu aux critères rechercher. Était-ce si difficile de trouver quelqu'un qui aime bien les enfants, qui soit architecte sans être trop brusque ou faux-cul? La réponse ne lui viendrait à proprement dit jamais. Cat était à son bureau temporaire dans sa maison. Comme à son habitude, seule. Elle travaillait mieux de cette façon et pouvait se concentrer sur des choses plus importantes que la vibrations de son iPhone. Et bien qu'il soit joli et rose, il ne voulait tout simplement pas se taire. Après plusieurs heures, elle laissa tomber et répondit. Apparemment, elle lui avait trouver l'architecte parfait. Cat se gardait des réserves en ce qui concernait son choix. La dernière suggestion dont Carol lui avait fait part, restait encore graver dans sa mémoire. Bornée à vouloir faire des Gallagher et des Whitelaw un tout, elle se mettait le doigt dans l'oeil si elle croyait pouvoir y arriver un jour. L'altercation entre les deux filles uniques de la patrie le prouvait. Patrie est par ailleurs un mot très fort pour désigner ce qu'ils sont tous. Mais à bout de motivation et de force, Cat avait céder à la requête de sa mère et lui promit de venir à la demeure dans la journée. Nul besoin de repousser davantage. Elle avait besoin de son intimité et de sa vie privé. Ceci excluant tout téléphone portable existant dans un rayon de dix kilomètres. Viles choses qui devraient être abolis. Elle finit donc son travail méticuleux - qui pour le moment était une partie de solitaire sur son Mac - afin de se préparer pour se rendre rapidement chez sa mère. Cat n'était pas particulièrement excité à l'idée de remettre les pieds dans cette maison de l'enfer. Ou plutôt ce palais que son seul parent considérait comme sa demeure. La Gallagher ne comprenait pas comment quelqu'un pouvait faire pour vivre avec des baies aussi vitrés que celle-là. Elle avait un tant soit peu d'expérience dans le domaine, y ayant résidé pendant plusieurs mois. Un sourire apparut furtivement sur son visage alors qu'elle regardait sa cuisine. Sa maison coquette nouvellement redécorer qui possédait tout ce dont elle et sa meilleure amie pouvaient désirés. Bien évidement, incluant des électroménagers de dernier cri. Son habillement n'était pas le plus chic ou le plus laid. Un haut style crop-top blanc aux motifs de fleur bleu accompagné d'un short de même couleur et motif. Ça le ferait. Elle laissa ces cheveux comme ils étaient, ses boucles de tous les côtés laissant paraître ces highlights blond. Un dernier soupire avant de s'emparer de ses clés. Le chemin vers la demeure des Whitelaw lui laisserait le temps de se faire à l'idée. De la musique, voilà une idée fort utile et agréable pour lui ôter toutes les idées classés 'ne pas ouvrir avant d'être prêt' dans sa tête. Tout prêt du dossier 'ne jamais ouvrir'. Elle arriva après une quinzaine de minutes dans Crystal Cove Road, à ce numéro ridicule qui lui rappelait la série horrible. 90120. Franchement, ça n'aidait pas la cause de William Whitelaw. Certes, elle sortit de la voiture et entra dans la demeure. Sa mère lui avait envoyé de se rendre dans la cuisine, apparemment, son rendez-vous était là. Le meilleur architecte de Belmont Springs, avait-elle tenu à signaler. Cat ne le croirait qu'une fois vu de ses propres yeux. Elle avança dans cette demeure bien trop familière à son goût prêt à rencontrer la femme - ce devait forcément être une femme, pas vrai? - qui l'aiderait dans ce projet. Finalement à destination, ses talons de plateformes claquants contre le sol probablement fraîchement ciré. Elle tourna le coin et vit la cuisine. Toute la cuisine. Instinctivement elle se figea alors que son regard ne pouvait se détourner de cette silhouette. Leo? Sa voix tremblait et ne ressemblait en rien à la Cat confiante d'elle et déterminer à se trouver un. Wait a bit. Sa mère lui avait menti. Même après qu'elle est refusé de contacter Leo, Carol l'avait fait. Mais sans lui dire. Bien sûr, sinon elle n'aurait pas accepter. Hell, elle aurait déménager de Belmont Springs pour ne pas ravoir de mauvais souvenir sur la conscience. Bien que tenté de composer un numéro d'urgence - soit celui de sa meilleure amie - elle préféra rester planter là. À vrai dire, elle ne pouvait pas bouger, même si elle le voulait. Le plancher devait avoir été couler en ciment récemment pour l'empêcher de partir. Et merde. Cat reprit le tant soit peu qu'elle put, sur elle-même. Il était devant elle après deux ans. Après cette dispute. Ce coup de poing. Ces baisers. Et cet aurevoir. Malgré tout, elle avait réussi à l'oublier et à vivre heureuse. À quelque part, cette fierté la fit retrouver le contrôle de son corps. Elle n'aurait jamais été prête pour se moment. Et pas de si tôt.

_________________
she laughs too much and doesn’t cry enough, and that suffocated sigh between her laughs tells you how scarred her soul is.


Dernière édition par Cat Gallagher le Mer 29 Juin - 0:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwildwest.forumactif.fr/t76-luv-urself http://wildwildwest.forumactif.fr/
Leo Whitelaw
i caught playing in the fire, did you feel at home?
avatar

Messages : 408
Avatar + © : max irons (©clau).
Multicomptes : sasha, rensom.
Pseudo : belispeak, anaïs.
Age : twenty-nine yo and growing wrinkles.
Activité : architect, triying to make a name for himself.
Derniers achats : pencils and paper, marlboros, red wine, designer leather shoes.

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: $$$$
Connections:
Disponibilité: closed (cat, binky, whitelaw fam, tc)

MessageSujet: Re: for the next ten minutes  {r/leo}   Dim 26 Juin - 21:35


I'll fucking digest you, one kiss at a time
you wish I was yours and I hope that you're mine.
-------------------------------------------------------
Il n'y a rien comme la sensation de nouveaux crayons finement taillés qui glissent pour la première fois sur une feuille de papier alors que des idées abstraites prennent vie en deux dimensions. Parfois, Leo se perd si complètement dans son travail qu'il en oublie le monde. Son esprit, ses yeux et ses mains sont à l'oeuvre dans l'harmonie la plus totale, et se mouvent comme une unique entité. Les heures défilent et il s'en rend à peine compte. Quand finalement il reprend conscience de son environnement, la lune et les étoiles ont laissé place à la pâle lumière de la matinée. La brise souffle à travers le balcon ouvert sur un océan calme, amenant en plus de sa fraîcheur une note salée. Le ciel n'est qu'une vaste entendu infiniment  bleue. Il a toujours trouvé ça déprimant, comme le soleil semble constamment briller sur Belmont Springs. La villa est étrangement silencieuse. Après un rapide coup d’œil à sa montre de poignet, il se rappelle qu'il a un rendez-vous professionnel ce matin. Il ne s'était certainement pas attendu à un appel de sa belle-mère pour lui offrir un potentiel contrat. S'il n'a jamais été odieux avec la nouvelle épouse de son paternel, il n'a pas non plus fait le moindre effort pour apprendre à la connaître ou pour se montrer plus que froidement cordial à son égard. Intrigué, il se prépare rapidement et quitte son domicile actuel pour celui qui l'a vu grandir. Bien des choses ont changées avec les années mais le manoir des Whitelaw est resté le même, figure constante dans ce monde qui évolue à cent à l'heure. Majestueux, colossal, excessif, tout ce qu'il y a de mieux jusqu'au dernier détail : un palace digne d'un roi, digne de son père. Et quand bien même son aversion pour l'endroit, il aura toujours une certaine affection pour celui-ci. Dès qu'il passe la porte d'entrée, il est assaillit par l'odeur citronnée des parquets lustrés, ceux qu'il avait dévalés à toute vitesse maintes et maintes fois dans son enfance. Il ne peut le nier, ça sent comme à la maison. Leo se dirige alors vers la cuisine, espérant y trouver Carol Gallagher. C'est quelqu'un d'autre qui le trouve. Leo? Il se retourne, mais il n'a pas besoin de la voir pour savoir que c'est elle - il pourrait reconnaître sa voix entre milles, Cat. Quelque chose d'étrange se passe ensuite alors que leurs regards se croisent pour la première fois en deux longues années, mais il ne saurait dire quoi exactement. Ils sont tous les deux rendus béats, parfaitement immobiles sans un silence que ni l'un ni l'autre n'ose briser. Sa gorge se sert, soudainement asséchée. L'ironie du sort est cruelle. Il est venu voir la mère, il se trouve face à face avec la fille, aisément la tête de liste des personnes qu'ils préférerait éviter et il se doute que le sentiment est mutuel. Bien sûr, il a considéré l'idée d'une potentielle rencontre avec sa demi-sœur et en est venu à la conclusion que cette ville était trop petite et leurs cercles de connaissances trop liés pour qu'ils ne se croisent pas. Toutefois, il n'aurait jamais imaginé que le moment fatidique arriverait si tôt, ici, seuls tous les deux. Il rompt finalement son mutisme. Cat. Hi, it's been a while. You look well. How are you? Son esprit le ramène à leur dernière conversation, si intense, si fraîche dans sa mémoire qu'elle aurait tout aussi bien pu dater d'hier. Un conversation qui lui avait fait réaliser certaines choses sur sa relation avec Irene, sur Cat et sur lui-même ; une conversation qui l'a finalement mené à rompre ses fiançailles. Son attirance pour sa demi-sœur est indéniable, et il a finalement appris à l'accepter. Il aurait pu croire que l'attraction se serait essoufflée avec les années, mais il n'en n'était rien - il peut la sentir comme une évidence, dans ses os, dans son être, brûler avec la même intensité qu'à leur dernière rencontre. Mais les choses ne sont jamais simples, et même s'il est maintenant seul, aucun futur n'est envisageable pour eux. Son fil de pensées le ramène à Carol, qui brille toujours par son absence. Et puis, il se demande comment il n'a pas compris plus tôt.  I am here to meet you, aren't I? I guess I should've known. Il ne nourrit même pas l'idée que Cat aurait pu orchestré cette affaire, l'expression sur son visage a été indubitable. Clairement, la mère est la responsable. Il est vrai qu'elle a toujours rêvé de voir cette famille unie, une utopiste. Elle a dû voir ici une opportunité pour les rapprocher. Il voit cependant difficilement comment Cat et lui pourrait rétablir le contact, les ponts ont été brûlés depuis bien longtemps et aucun retour en arrière n'est envisageable. Ses yeux n'ont pas arrêté de fuir vers la sortie tout le long de cette rencontre agonisante, aussi brève soit-elle.  I should go. I mean, I don't want things to be weird and you're probably busy, so...

_________________

- He says "Oh, baby girl, don't get cut on my edges. I'm the king of everything and oh, my tongue is a weapon".



Dernière édition par Leo Whitelaw le Mer 29 Juin - 0:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwildwest.forumactif.fr/t190-boys-like-that-belong-in-the-rain http://wildwildwest.forumactif.fr
Cat Gallagher
do you have an IQ higher than 180?
avatar

Messages : 461
Avatar + © : zoey deutch (© belispeak)
Multicomptes : gansey, shay, lyle.
Pseudo : the walking cat.
Age : twenty-three yo.
Activité : doctor + co-founder of catelina co.
Derniers achats : new stillettos that hurts the feet like fuck, sunglasses, milk, cronuts, cupcakes for the princess of crows.

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: mother rich af. [$$$$]
Connections:
Disponibilité: unavailable [leo/ray/selina/binky]

MessageSujet: Re: for the next ten minutes  {r/leo}   Dim 26 Juin - 22:11

Le voir de nouveau lui infligerait deux ans supplémentaires de séances chez une psychologue. Après toutes ses efforts afin de l'oublier, de ne plus penser à ces paroles qui, d'une part l'avait blessé, mais qui la hantait, sa mère était la responsable de ces retrouvailles non-désirés pour aucun des deux partis. Cat. Hi, it's been a while. You look well. How are you? Dit-il de manière conventionnelle uniquement. Quelque chose dans sa voix semblait resté bloquer. Cat ne pouvait mettre le doigt dessus, trop concentré à entendre cette voix de nouveau. Elle baissa les yeux vers le sol. Le parquet avait été fraîchement ciré, il était impossible qu'elle puisse y être collé, donc. Merde. Cette situation ne lui plaisait pas, sa mère entendrait parler d'elle, forcément. Comment pouvait-elle avoir un comportement normal en présence de cet homme qu'elle avait jadis aimé? Bien évidemment, elle prenait conscience de la situation. Il s'était probablement marié avec sa fiancée, était de retour pour annoncer qu'il allait être père. Il ne manquait plus que ça à la Gallagher pour complété le cercle vicieux de la vie. Elle pourrait toujours se consoler avec de la vodka et de la nourriture le soir même, certes. La voix de Leo avait toujours eu pour effet d'arrêter sa respiration, de prendre son attention et de la capturer. Malgré toutes les efforts et les années, elle ressentait toujours ce sentiment étrange et puéril. Il l'avait lui-même dit tant d'année plus tôt; c'était ridicule. Elle était ridicule. Voilà. You hum. Your face isn't purple anymore. And I'm good. Cat ferma les yeux en réalisant ce qu'elle venait de dire. Shit. Sorry. I shouldn't have said that. Elle soupira, visiblement mal à l'aise face à cette lourde situation plus qu'étrange entre elle et lui. Les sentiments étaient bien enfoui, et les souvenirs aussi. Mais tout semblait faire surface à nouveau avec un simple regard en sa direction. Son coeur meurtri qui perdait espoir regorgeait maintenant de vie. Ce n'était pas sain, ni normal. Cat ne voulait pas d'une relation qui la détruirait, autant elle que lui. Elle l'avait frappé. Comment le regarder après avoir oser être violente avec Leo. Certes, ces paroles blessantes l'avaient atteinte, ce n'était pas une raison valable pour en venir au poings. La vision de cette nuit l'effrayait à un point tel qu'elle en oubliait ce qui était advenu ensuite. Ces baisés ne voulaient rien dire, il était fiancé. I am here to meet you, aren't I? I guess I should've known. Il réalisait ce qu'elle avait comprit plusieurs minutes plus tôt. Il était l'architecte qu'elle devait rencontrer. Le choc semblait passé sur le visage de Leo comme un éternuement qui ne voulait pas évacuer son système. Cat aurait probablement dut se douter des plans de sa mère. Mais puisqu'elle avait clairement indiqué qu'elle ne voulait absolument pas le rencontrer... disons seulement qu'elle restait surprise et vexé par l'action de Carol. I should go. I mean, I don't want things to be weird and you're probably busy, so... La Gallagher ne fut même pas étonné qu'il ne propose pas des retrouvailles autour d'un repas ou d'un café. Ce n'avait jamais été eu, ce ne le serait pas dans le futur. Peu importe ce qui c'était passé deux ans plus tôt, tout avait un impact sur le présent. Ils en étaient là seulement à cause de leurs actions. Elle nota cependant qu'il savait pour son job. Un point positif malgré toute ces tempêtes qui se produisait dans sa tête. Cat se mordit les lèvres ensemble un instant avant de lever les yeux au ciel, ne croyant pas qu'elle oserait dire ces paroles: I need you. Dit-elle en pilant sur son orgueil. Oh comment elle allait regretter plus tard. Sa meilleure amie lui passerait un savon, sans nul doute. I need an architect. I can't find anyone, and you do are good at it. My mother has one point. Elle ne franchit pas la distance qui les séparaient voulant plutôt l'agrandir. Hors de question d'être la jeune femme désespéré qui sautait sur les garçons pour les embrasser et les supplier de rester. Si elle l'avait fait deux ans plus tôt, elle avait murit et apprit de ces erreurs. I'm not asking you to fuck or get married. Only to help those kids. Not for me. For them. Elle ferma un oeil, incertaine de sa réponse mais voulant à toute prix qu'il accepte. Elle n'en pouvait plus de chercher et d'attendre. Please? Finit-elle par dire en s'avançant uniquement pour mettre son sac à main sur le comptoir de la cuisine. Il était lourd après tout, contenant tous les papiers pour le centre, ne sait-on jamais, aurait-elle trouvé l'architecte parfait. Cat n'était pas heureuse du résultat, mais, hell, elle pouvait bien travailler avec lui, elle avait été amoureuse de lui, ils pourraient y arriver, right? It's not like I'm still in love with you, I mean, I have other things to do than chase my step-brother to New York City. Aussitôt que les paroles quittent sa bouche elle se rend compte de l'impact. La Gallagher venait de révélé qu'elle l'avait suivit à NYC, pire encore, qu'elle savait qu'il était là-bas. Son visage devint sérieux et elle décida de s'éloigner. C'était mieux pour le monde, car Cat était visiblement en un déni énorme si elle croyait ne plus avoir aucun sentiment pour Leo. Qui essayait-elle de tromper? Elle l'aimait encore et toujours. Et le revoir ne ferait qu'accentuer sa mémoire et la douleur. Et puis Selina ne l'aidait pas avec son âme romancière de romantique qui croit que tout est possible.

_________________
she laughs too much and doesn’t cry enough, and that suffocated sigh between her laughs tells you how scarred her soul is.


Dernière édition par Cat Gallagher le Mer 29 Juin - 0:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwildwest.forumactif.fr/t76-luv-urself http://wildwildwest.forumactif.fr/
Leo Whitelaw
i caught playing in the fire, did you feel at home?
avatar

Messages : 408
Avatar + © : max irons (©clau).
Multicomptes : sasha, rensom.
Pseudo : belispeak, anaïs.
Age : twenty-nine yo and growing wrinkles.
Activité : architect, triying to make a name for himself.
Derniers achats : pencils and paper, marlboros, red wine, designer leather shoes.

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: $$$$
Connections:
Disponibilité: closed (cat, binky, whitelaw fam, tc)

MessageSujet: Re: for the next ten minutes  {r/leo}   Mar 28 Juin - 1:55

You hum. Your face isn't purple anymore. And I'm good. Il reste bouchée bée le temps d'un instant, les yeux écarquillés, s'attendant à tout sauf à ce qu'elle remette ce sujet en particulier sur le tapis. Il est vrai que la dernière qu'ils s'étaient vus, Cat avait démontré à quel point sa droite était impressionnante : il avait pris le coup directement dans la mâchoire. Ce n'est pas un souvenir qu'il aime se remémorer, plus pour les mots qui l'avaient précédés que pour le bleu en lui-même. Ce fut une altercation intense, haute en émotions et ses mots avaient largement dépassés sa pensée. Aucun d'entre eux ne s'en étaient sortis indemnes. Shit. Sorry. I shouldn't have said that. Il se met à rire, sincèrement amusé. La tension est toutefois lourde, palpable, comme un spectateur indésirable. Il peut sentir que se rappeler de cette journée fatidique, deux ans plus tôt, est au moins tout aussi douloureux pour elle, si ce n'est plus. It's okay, really. At least you didn't hit the nose, that would've been a motherfucker to heal , tenta-t-il avec un sourire. Il est difficile de croire que jadis, que leurs chamailleries étaient joyeuses, des plaisanteries de bon cœur. Il était facile de rire, de flirter avec Cat, et il avaient probablement trouvé ça plus amusant qu'il ne l'aurait dû. Ils avaient été beaucoup de choses l'un envers l'autre, mais jamais gênés. L'éventualité qu'il parvienne à recoller les morceaux n'a jamais paru aussi hors de leur portée. Le bagage qu'ils devaient maintenant tirer semble bien trop lourd pour ça. Leurs regards sont fuyants, furtifs, comme si la simple vision de l'autre était trop dure à gérer - une dose trop importante, trop vite. Soudainement, il a l'impression que les murs se referment sur lui et il manque d'air. La cuisine n'a jamais paru aussi étroite. Alors qu'elle brise le silence qui s'est à nouveau installé, il se force à poser ses iris sur elle. I need you. I need an architect. I can't find anyone, and you do are good at it. My mother has one point. Son premier instinct est de dire non. Non, non, non. Il est persuadé qu'il s'agit d'une mauvaise idée. Ils sont tous les deux tellement imprévisibles et leur relation si volatile, qu'il est impossible de savoir comment leurs rapports aller évoluer, s'ils allaient pouvoir travailler ensemble. Et plus que tout, il a jusqu'à lors mis un point d'honneur à garder sa vie professionnelle parfaitement ordonnée et sa vie privée qui échappe trop souvent à son contrôle clairement séparées. Non, non, non : c'est ce que toutes les parties raisonnables de son cerveau lui crient. Quand bien même, il se trouve dans la difficulté de refuser, quand elle lui demande son aide, quand elle lui dit qu'elle a besoin de lui. I'm not sure it's such a great idea, Cat... Il doit se forcer à aller contre-nature et ne pas prendre une décision impulsive. S'obliger à prendre le temps de réfléchir, de peser le pour et le contre. I'm not asking you to fuck or get married. Only to help those kids. Not for me. For them.  Il arque un sourcil. Elle a le don de de exactement ce qu'il ne s'attend pas à entendre. C'est sans doute pourquoi ils s'étaient entendus si vite, elle oblige à rester sur le pied d'alerte, prêt à bondir en retour. Et c'est exactement pourquoi collaborer est impossible, pas quand ils continuent à parler comme ça. Il secoue légèrement la tête, à la fois incrédule et amusé. You haven't changed, not one bit. C'est un beau projet, il ne peut lier. Et elle doit en être passionnée, si elle est prête à lui demander son aide. Il aurait voulu pouvoir l'aider, mais il est forcé de se rendre à l'évidence : rester professionnel en présence de Cat n'est pas une tâche aisée et il ne sait franchement pas s'il en est capable. Please? Elle ne rend pas les choses plus facile. Comment est-il supposé refuser ? Malgré le fait qu'il soit toujours persuadé qu'il s'agit d'une terrible idée, il peut sentir la balance doucement peser pour une réponse positive, tout en sachant qu'il finirait par amèrement le regretter. Are you sure ? This is what you want?   D'un point de vue totalement objectif, il s'agit d'une bonne opportunité pour sa carrière, une qui le forcera à élargir ses horizons et sortir de sa zone de confort. Ou du moins, c'est ce dont il essaye de se convaincre pour justifier qu'il est sur le point d'accepter, si facilement amené à changer d'avis. It's not like I'm still in love with you, I mean, I have other things to do than chase my step-brother to New York City. Il est laissé perplexe. Que veut-elle dire ? Comment sait-elle qu'il était à New York? L'y a-t-elle suivi ? Avait-elle vraiment été amoureuse de lui ? C'est une notion qu'il a eu du mal à saisir deux ans plus tôt déjà, quand elle le lui avait avoué pour la première fois - il a toujours attribué leur relation à une attirance plutôt qu'à de l'amour à proprement parler. Et si c'était le cas, si elle ne l'aimait plus, pourquoi cette confession semble le déranger ? Il n'est pas amoureux d'elle, lui. N'est-il pas ? Chaque rencontre avec Cat ne fait que le rendre plus confus. Great, I'm glad , dit-il plus sèchement qu'il ne l'aurait voulu. Et pourquoi il se sent contraint d'ajouter la suite, il ne saura jamais. Glad we can finally be adults about this.  Il se mord la lèvre, regrettant aussitôt ses paroles Le manque de tact et de finesse est un trait qu'ils partagent et qui rend leurs conversations si volatiles. Il prend une longue inspiration. Il est temps de laisser tout ceci au passé et d'aller de l'avant. Après tout, c'est ce pourquoi il est revenu à Belmont Springs. Listen, maybe we should clean the air and then leave it all behind us so we can start anew.  Il ne croit pas qu'il pourra recoller les morceaux entre Cat et lui, mais, au moins, ils peuvent s'efforcer d'être cordiaux et travailler ensemble. I'll do it.  Shall we sit ? Or do you usually have your meetings standing?

_________________

- He says "Oh, baby girl, don't get cut on my edges. I'm the king of everything and oh, my tongue is a weapon".



Dernière édition par Leo Whitelaw le Mer 29 Juin - 0:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwildwest.forumactif.fr/t190-boys-like-that-belong-in-the-rain http://wildwildwest.forumactif.fr
Cat Gallagher
do you have an IQ higher than 180?
avatar

Messages : 461
Avatar + © : zoey deutch (© belispeak)
Multicomptes : gansey, shay, lyle.
Pseudo : the walking cat.
Age : twenty-three yo.
Activité : doctor + co-founder of catelina co.
Derniers achats : new stillettos that hurts the feet like fuck, sunglasses, milk, cronuts, cupcakes for the princess of crows.

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: mother rich af. [$$$$]
Connections:
Disponibilité: unavailable [leo/ray/selina/binky]

MessageSujet: Re: for the next ten minutes  {r/leo}   Mar 28 Juin - 3:10

Ces mots dépassent sa pensée, et elle les dit comme s'ils ne voulaient rien dire, réellement. Alors qu'en fait, elle le voit dans le visage de Leo, elle a commit une erreur monumentale. It's okay, really. At least you didn't hit the nose, that would've been a motherfucker to heal Elle se sent moins coupable, sachant qu'elle avait cassé le nez d'une pauvre fille à NYC. Il était bien mieux avec un coup dans la mâchoire si vous voulez son avis. En deux ans, il avait eu le temps de guérir. Alors pourquoi remettre le sujet sur le tapis? I'm not sure it's such a great idea, Cat... La Gallagher poussa un soupire. Elle n'avait plus le choix. S'il n'acceptait pas, elle devrait encore chercher et aurait perdu un nombre de temps très grand à parler avec lui. You haven't changed, not one bit. Are you sure ? This is what you want? Elle ne put retenir un sourire sur son visage. Il avait raison sur ce point, effectivement. Elle resterait toujours la même, directe et imprévisible. Puis les paroles suivantes la laissèrent stupéfaite, elle ne sut que dire. Mais en réalité, elle avait besoin d'un architecte maintenant. En fait, elle l'aurait eu il y a deux mois et aurait été encore plus joyeuse. Elle était prête à le faire travailler via sa meilleure amie, si le besoin était. Great, I'm glad. Glad we can finally be adults about this. Elle se détourna le visage, pinçant les lèvres, plus vexée que jamais. Elle sentait la colère de leur dernière conversation revenir. Le même ton revenant à la surface. Cat n'était plus certaine de prendre la bonne décision. Son coeur fit un bond. Elle savait bien qu'elle se mentait à propos de Leo, mais c'était justement pour éviter d'avoir aussi mal qu'en ce moment. Seulement, il y avait une seule chose de positif dans ces deux années éloignés; elle savait que la douleur finirait par passer après quelques jours. Après tout, elle était bien partie la première fois. Elle ne dit aucun mot, trop en colère pour parler et ne voulant pas jouer à jeux à nouveau, au risque de se brûler. Mais cette fois-ci, ce serait encore plus dommageable. Listen, maybe we should clean the air and then leave it all behind us so we can start anew. I'll do it.  Shall we sit ? Or do you usually have your meetings standing? Cat roula les yeux encore vexée et ne pouvant revenir de ce qu'il avait dit. Lui non plus n'avait pas changé finalement. La Gallagher resta debout un instant se mordant la lèvre toujours en colère à l'intérieur. Il voulait tout mettre derrière eux, recommencer. Mais ce n'était pas possible, et elle le réalisait. Certes, elle avait réellement besoin de lui. Mais elle se rendait compte qu'elle ne serait pas capable de travailler avec lui. De devoir être prêt de lui. Ce ne serait pas possible, son corps tout entier lui faisait mal rien qu'à la simple idée qu'ils doivent se voir plus souvent que jamais auparavant. Cat était peut-être en déni, mais il n'était pas assez grand pour qu'elle s'inflige une telle torture. You know what? You're right. We can't do this. Elle sentit une teinte de froideur dans sa voix. I can't pretend everything didn't happen. You left me even more fucked up than I was. Do you even realize that? Tout ce qu'elle avait sur le coeur depuis deux ans prenaient enfin le dessus d'elle-même. Il lui serait impossible de ne pas se rappeler la sensation de ses lèvres contre les siennes, de leur souffle haletant alors que ses mains se baladaient sur son corps. Ils avaient été trop loin pour reculer. Et maintenant qu'elle le revoyait, elle emmerdait tout ce pour quoi elle avait travailler. Elle l'aimait encore, les émotions étaient toujours présentes. Bien que, elle ne savait plus si c'était de l'amour, une chose était sûr, elle le désirait tout autant. Voir plus maintenant qu'ils étaient tous les deux plus vieux. Congrats if you actually are able to. Because I can't act like I don't want you. That I don't want you to kiss me, or fuck me. That would be lying to myself, and I'm not that deranged. Son sac à main était toujours sur le comptoir, et s'il ne contenait pas ses clés de voiture, elle serait probablement partie sans lui. Mais elle en avait besoin. Leo avait raison pour une seule chose; ils étaient adultes maintenant. Cat ne lui sauterait pas dessus pour l'embrasser. Pas s'il ne voulait pas d'elle. Après tout, elle n'était pas désespéré à ce point. Elle pourrait avoir des tas d'hommes si l'envie lui prenait. Though we do are adults. I'm not gonna jump on you. Cat s'approcha vaguement pour prendre son sac à main. Ils étaient trop prêt et elle pouvait sentir le parfum de Leo ainsi que son souffle contre son visage. Get away before it's too late imbecile. Lui disait une voix intérieur. Pourtant elle resta planté là un instant. Une part d'elle avait été vide sans la présence de Leo. You'll work with my partner, Selina Crows. Not me. I'll give her the informations. That way we won't ever have to see each other and pretend that this- Elle fit un cercle les désignant elle et lui. is not attraction or a thing. And you won't have to face that you're too coward to make a move. Elle s'interrompit dans son discours pour pencher la tête. Cat à quelque part, comprenait son incertitude par rapport à leur famille. Mais elle s'en fichait. Ce n'était pas sa faute si elle éprouvait ces sentiments pour un homme avec qui elle n'était pas relié de sang. Et puis, il y avait bien pire qu'eux, après tout. Juste à regarder la télévision. Is this ok with you, Leo?

_________________
she laughs too much and doesn’t cry enough, and that suffocated sigh between her laughs tells you how scarred her soul is.


Dernière édition par Cat Gallagher le Mer 29 Juin - 0:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwildwest.forumactif.fr/t76-luv-urself http://wildwildwest.forumactif.fr/
Leo Whitelaw
i caught playing in the fire, did you feel at home?
avatar

Messages : 408
Avatar + © : max irons (©clau).
Multicomptes : sasha, rensom.
Pseudo : belispeak, anaïs.
Age : twenty-nine yo and growing wrinkles.
Activité : architect, triying to make a name for himself.
Derniers achats : pencils and paper, marlboros, red wine, designer leather shoes.

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: $$$$
Connections:
Disponibilité: closed (cat, binky, whitelaw fam, tc)

MessageSujet: Re: for the next ten minutes  {r/leo}   Mer 29 Juin - 0:38

Il peut précisément déterminer le moment où la conversation prend un tournant, alors que ses mots prennent tout leur poids, tout leur sens et le visage de Cat s'assombrit. S'ils ont un point commun, c'est leur facilité déconcertante à trouver les paroles exactes qui arriveraient à blesser l'autre, des coups vicieux là où ça fera le plus mal. Peut-être qu'imaginer qu'ils puissent avoir une discussion cordiale, même l'espace de quelques instants, n'est autre qu'une utopie. Peut-être que trop s'est passé entre eux pour ça. Quand elle lui répond, son ton est froid et sec. Et, même s'il s'y était attendu, il est pris de court. You know what? You're right. We can't do this. Il fronce les sourcils et croise les bras sur son torse, appréhendant la suite. I can't pretend everything didn't happen. You left me even more fucked up than I was. Do you even realize that? Il sent la colère monter en lui comme on rentrerait dans de vieilles chaussures usées, si familière, une vieille amie. Il l’accueille à bras ouvert, soulagé. La confusion, la gêne et la tristesse sont des émotions compliquées, la colère est facile. La colère est salvatrice. La colère est une partie de lui-même. Il s'abandonne à elle alors qu'elle parcoure ses veines, prête à jaillir de tous ses pores. So you think it was easy for me? That I wasn't fucked in the head? I fucking cheated on my fiancée, for god's sake! You don't get to blame it all on me, you just don't. Et ça le hante toujours, comme il avait été trop facile de rompre son engagement de fidélité envers Irene. Il avait suffit de quelques secondes, un instant où le doute était tellement imprégné dans son esprit qu'il en avait oublié sa promesse et avait cessé de réfléchir, pour se retrouver sur la sofa de Cat à l'embrasser passionnément. Un moment de faiblesse, un moment de trop. La culpabilité lui avait bouffé les tripes, étouffé les poumons, et tordu les intestins. Il ne sait s'il parviendra un jour à se le pardonner, probablement pas. Et la voila devant lui, Cat Gallagher, la preuve humaine qu'il n'est pas un homme aussi respectable qu'il aurait aimé l'être. Congrats if you actually are able to. Because I can't act like I don't want you. That I don't want you to kiss me, or fuck me. That would be lying to myself, and I'm not that deranged. Une honnêteté brutale, bancale. Il aurait eu tord de s'attendre à moins. L'air lui manque. Son palpitant martèle contre ses oreilles, si fort qu'il se demande si elle peut aussi l'entendre.  Il y a un million de choses qu'il voudraient dire, mais les mots meurent sur le bout de sa langue avant qu'il ne parvienne à les organiser en phrases cohérentes. Il est soudainement hype-conscient de la distance qui les séparent, à la fois si dérisoire et un océan infranchissable. Sa gorge s’assèche. Mécaniquement, il palme ses poches à a recherche de ses cigarettes, son poison de préférence pour vaincre l'anxiété et la panique. Il se revoit deux ans auparavant, danser au bord du gouffre avant de se lancer tête première dans le néant, jusqu'à ce qu'un éclair de lucidité ne le sauve du grand vide. Il ne peut se permettre de perdre le contrôle à nouveau, pas encore une fois. Il est censé avoir appris de ses erreurs. Though we do are adults. I'm not gonna jump on you. Il lâche un soupire de soulagement, clairement audible. Il ne sait quelle aurait été sa réaction si elle l'avait fait. Tout ce dont il est certain, c'est qu'il n'initiera rien. Il ne lui reste qu'à espérer qu'elle ne décidera pas de prendre les devants, car il a la quasi-certitude qu'il s'y perdrait complètement. Alors qu'elle s'approche, il se tient de prendre lui-même un pas en arrière. Son souffle est saccadé, comme s'il avait couru, et il est incapable de réduire son rythme cardiaque à une cadence normale. Plus que jamais, il a besoin de s'échapper - il sent le piège se refermer sur lui. You'll work with my partner, Selina Crows. Not me. I'll give her the informations. That way we won't ever have to see each other and pretend that this is not attraction or a thing. And you won't have to face that you're too coward to make a move. Il serre les dents. Il déteste se faire traiter de lâche et elle le sait pertinemment. Bien sûr qu'elle le sait, elle le provoque. Elle tente de le pousser à bout. Il ne peut lui en vouloir. Après tout, il est celui qui a initié ce petit jeu entre eux et lui a permis de persister. C'est effrayant, comme il est facile de retomber dans ses vieilles habitudes. Il prend un longue inspiration, tâchant de garder ses pieds fermement ancrés dans le sol, incertain de la route à prendre. Is this ok with you, Leo? La manière qu'elle a de prononcé son prénom lui font des choses qu'il ne peut nommer. Quand il lui répond, sa voix est plus composée qu'il n'a osé l'espéré. Il sonne assuré. I am attracted to you. I'm not trying to deny that. Il a longtemps cherché à nier l'évidence, mais c'est un fait - il est attiré par Cat et il a appris l'accepter, aussi inapproprié que ça l'est. Simplement la fatalité. Cependant, s'il ne peut choisir ses sentiments à son égard, il peut certainement choisir ses actions. What I'm trying to tell you is that we don't have to act upon it. We can't. Ils se trouvent dans la cuisine du manoir de son père, de tous les lieux où ils pourraient avoir cette discussion. Un membre du personnel de maison, un assistant, William Whitelaw en personne - n'importe qui pourrait assister à leur échange. S'il était superstitieux, il penserait que c'est un signe de l'univers. Why don't you get this? Stop being such a fucking child, Cat. Pourquoi refuse-t-elle de tourner la page ? Elle a été blessée il comprend ça, mais elle n'est pas la seule. Il a perdu sa fiancée suite aux événements d'il y a deux ans. Un futur ne sera jamais envisageable entre eux. Ils sont peut-être attirés l'un pour l'autre aujourd'hui, mais ces sentiments finiraient pas flétrir - c'est toujours le cas. Dieu sait qu'il a été fou amoureux d'Irene mais toute la passion du monde n'a pas réussi à empêcher leur flamme de s'éteindre. I can work with you associate, I don't mind. But we can either try to get past this and be civil with each other or avoid each other for the rest of our lives. Your choice. Il préférerait ne pas avoir à couper complètement les ponts avec Cat, mais si nier son existence aux quelques repas de famille auxquels ils se croiseraient est la seule solution, il le ferait. Même à contrecœur.  

_________________

- He says "Oh, baby girl, don't get cut on my edges. I'm the king of everything and oh, my tongue is a weapon".

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwildwest.forumactif.fr/t190-boys-like-that-belong-in-the-rain http://wildwildwest.forumactif.fr
Cat Gallagher
do you have an IQ higher than 180?
avatar

Messages : 461
Avatar + © : zoey deutch (© belispeak)
Multicomptes : gansey, shay, lyle.
Pseudo : the walking cat.
Age : twenty-three yo.
Activité : doctor + co-founder of catelina co.
Derniers achats : new stillettos that hurts the feet like fuck, sunglasses, milk, cronuts, cupcakes for the princess of crows.

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: mother rich af. [$$$$]
Connections:
Disponibilité: unavailable [leo/ray/selina/binky]

MessageSujet: Re: for the next ten minutes  {r/leo}   Mer 29 Juin - 1:19

Tout semblait simple et clair comme de l'eau. Mais en réalité, leur relation ressemblait plutôt à un marécage brumeux. So you think it was easy for me? That I wasn't fucked in the head? I fucking cheated on my fiancée, for god's sake! You don't get to blame it all on me, you just don't. Ses yeux s'ouvrirent, choqué par cette révélation. Pouvait-on réellement appeler ce qu'il avait fait un adultère? Après tout, elle n'avait pas eu conscience d'avoir franchit cette ligne invisible. Si par tricherie il voulait signifier le baisé passionné qui ne pouvait sortir de sa tête, elle pourrait lui donner le point. Elle se contenta de faire la moue, en poursuivant son discours. I am attracted to you. I'm not trying to deny that. Wait, what? Avait-elle réellement bien entendu ce qu'il venait de dire? Après deux ans, il avouait finalement à haute voix ce qu'elle tentait tant bien que mal d'oublier. Great. Ça ne serait que plus facile de le voir tous les jours de cette manière, tient. Il était impossible. Tout son être, sa présence, impossible. Ses paroles devaient forcément être fausses. Elle avait rêver. Leo avait toujours voulu ignorer ses sentiments, les déniés. Et maintenant qu'elle tentait de faire la même chose il les avouaient? Non. Juste non. Elle ne l'acceptait pas, ne voulait plus jamais l'entendre sortir de sa bouche. Oui, elle était attiré plus que tout par lui. Mais ce n'était pas possible pour eux. Ce ne le serait jamais. Pourquoi devait-il l'avouer? Oh no, after all those years, you don't get to come back here and tell me that. Elle n'était pas en colère, disons simplement qu'elle préférait éviter sa présence. Cat se retourna pour prendre une respiration afin de ne pas agir selon ses désirs et impulsions. Car après tout, la dernière fois, ça ne s'était pas passé comme elle l'aurait voulu. Ni comme Leo, l'aurait voulu tient. Il avait raison, ils avaient ensemble fait l'impardonnable. Il avait trompé Irene. Et dire que Cat était amie avec elle avant tout ça. What I'm trying to tell you is that we don't have to act upon it. We can't. Cat le regarda du coin de l'oeil avant de baissé la tête, sa main posé sur le comptoir, trop prêt de Leo. Elle ferma les yeux, tentant d'encaisser le coup de leur retrouvailles, des mots encore une fois échangés. Du moins cette fois-ci, ça ne tournait pas au vinaigre. Pas comme la dernière fois. Et elle en était plus qu'heureuse intérieurement. Why don't you get this? Stop being such a fucking child, Cat. Elle écarquilla aussitôt les yeux après la remarque. A child? Oh, for fuck's sake. La Gallagher pinça les lèvres retenant un rire ironique qui n'aurait fait que froissé Leo davantage. Really? That again. If you say so Leo. En fait, elle ne voulait simplement pas perdre de temps à se disputer avec lui sur ce sujet. S'il croyait qu'elle était une enfant, tant pis. Elle pouvait le supporter. C'était déjà mieux que bien d'autre choses. I can work with you associate, I don't mind. But we can either try to get past this and be civil with each other or avoid each other for the rest of our lives. Your choice. Ils étaient bien loin d'être civilisé. Et en fait, elle ne savait pas s'il lui serait possible de flanquer deux années par la porte. Pas en moins de trente minutes. Peut-être qu'avec du temps, de l'espace et beaucoup de coups de poings sur un punching bag, elle réussirait à en venir à avoir un poker face en présence de Leo. Mais pour le moment, la simple idée de pensé à en arriver là, lui semblait fausse et impossible. Ok, listen biscuit. If we do this, we both know how it's gonna end. Don't say I haven't warned you. Elle prend une pause pour lui prouver son point en posant sa main sur la sienne doucement, rapprochant son visage. Pendant plusieurs secondes, elle resta dans cette position, seulement pour sentir le coeur de Leo battre aussi fort que le sien, bien que Cat pouvait dorénavant contrôler son pouls grâce à ses activités sportives. La Gallagher se retira après environ une minute de silence. This is exactly what I am talking about. We are toxic for each other. And it'll ruin our family. Inconsciemment, elle venait de dire ce que Leo devait pensé intérieurement. Ils ne pouvaient être ensemble car la simple idée d'être relié par leurs parents, les terrifiaient tous les deux. Peut-être un peu moins pour Cat. Mais de son côté, c'était surtout pour ne pas décevoir sa mère et ruiner le peu de joie qu'elle avait depuis quelques années. Are you alright? You look like if I come close again you're gonna faint. Finit-elle avec un léger sourire qu'elle ne put empêcher d'aborder. La situation était inversé. How sarcastic.

_________________
she laughs too much and doesn’t cry enough, and that suffocated sigh between her laughs tells you how scarred her soul is.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwildwest.forumactif.fr/t76-luv-urself http://wildwildwest.forumactif.fr/
Leo Whitelaw
i caught playing in the fire, did you feel at home?
avatar

Messages : 408
Avatar + © : max irons (©clau).
Multicomptes : sasha, rensom.
Pseudo : belispeak, anaïs.
Age : twenty-nine yo and growing wrinkles.
Activité : architect, triying to make a name for himself.
Derniers achats : pencils and paper, marlboros, red wine, designer leather shoes.

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: $$$$
Connections:
Disponibilité: closed (cat, binky, whitelaw fam, tc)

MessageSujet: Re: for the next ten minutes  {r/leo}   Jeu 7 Juil - 12:16

Oh no, after all those years, you don't get to come back here and tell me that. Leo penche la tête et la toise un instant, incrédule. Pourquoi pense-t-elle alors qu'il s'est donné tant de mal à rester à la tenir à l'écart ? Il est vrai qu'il ne lui a jamais avoué son attraction, mais il était certain qu'elle l'avait réalisé, après tout ce qui s'était passé entre eux. Si articuler leurs sentiments par des jolis mots et de belles phrases est une chose qui vient naturellement pour certains, ça n'a jamais été son cas. Quand il les exprime, c'est toujours par des actions et Dieu sait qu'il est impossible pour lui de les cacher longtemps. I honestly thought the heavy make-out session on your couch was substantial proof but maybe that was just me. Des baisers comme une traînée de poudre, le fantôme de ses mains sur lui, comment leurs êtres tout entiers répondaient l'un à l'autre dans une symphonie magistrale. Le souvenir est encore frais dans sa mémoire, sans doute plus qu'il ne devrait l'être, et éveille en lui des sentiments tellement confus, tellement mitigés et tellement contradictoires qu'il ne parvient plus à penser lucidement. Il détourne le regard. That's all it is, though. Attraction, lust, you name it. Nothing more. Il est presque certain de ça. Après tout, se connaissent-ils vraiment ? Tous leurs échanges ont été jusqu'à lors ponctués par des disputes, des taquineries, et encore plus de disputes. Entre Cat et lui, il y a une alchimie d'une puissance qui lui donne le tournis, peut-être si forte qu'il est impossible pour eux d'avoir une conversation normale. Et si quelque chose pouvait naître entre eux, ils ne le sauraient jamais. Ils ne peuvent pas creuser plus loin. Certains chemins ne mènent qu'à des ruines et de la souffrances. Et il est plus simple de couper court à toute idée fantaisiste qui prétendraient le contraire.  Ok, listen biscuit. If we do this, we both know how it's gonna end. Don't say I haven't warned you. Il n'a pas le temps de questionner ce nouveau surnom que Cat envahit à nouveau son espace personnel, avec la ferme attention de le provoquer cette fois. Quand sa main se pose sur la sienne, il ressent le contact sur l'entièreté de son corps, comme si elle le touchait à milles endroits en même temps. Il ne peut retenir un soupire plus longtemps, à la fois vaincu et anxieux. Son cœur martèle ses côtes, un rythme instable, tout en crescendo, alors que leurs visages sont plus proches qu'ils ne l'ont été en deux années de temps. Leurs regards se croisent un instant alors qu'ils posent enfin ses iris sur les siens. Quand elle s'éloigne finalement, il ne sait pas s'il est soulagé ou déçu. Having fun, kitten? Sa respiration est saccadée, sa voix voilée. La question semble aguicheuse qu'il ne le souhaitait. Et il ne se rend compte qu'il a utilisé son vieux surnom pour elle qu'après l'avoir prononcé. Il s'est échappé comme une évidence. This is exactly what I am talking about. We are toxic for each other. And it'll ruin our family. Il en est parfaitement conscient et c'est ce pourquoi, entre autres, il avait préféré partir et quitter Belmont Springs. Ils s'attirent comme des aimants, inévitablement. Et chaque fois qu'ils croisent, leurs rencontres sont comparables à des entrechoques, chacun plus destructeur que le précédent. Elle a probablement raison. Ils s'étaient ignorés pendant deux ans, ils ne devraient pas avoir de problème à continuer sur leur lancée. Tout serait bien plus simple ainsi et peut-être que finalement, ce quelque chose entre eux finirait par rendre l'âme. Il acquiesce, mais il ne peut s'empêcher de penser que tant qu'ils étaient tous les deux ici, ça serait impossible. Pour la première fois depuis son arrivée en ville, il questionne sa décision. Peut-être aurait-il mieux fait de rester à New York.  Are you alright? You look like if I come close again you're gonna faint. Il pouffe de rire alors qu'elle semble plutôt fière d'elle. La situation est plutôt cocasse. Quelques années plus tôt, il lui avait fait le même genre de coup et elle avait eu une réaction similaire. Il est à la fois surpris et amusé de constater qu'avec l'âge elle n'est devenue que plus audacieuse. Il ne peut nier l'effet que cette nouvelle Cat plus confiante lui fait. I'm fine, don't worry. And I promise I won't spill anything on your shirt either. Il a un petit sourire alors qu'il fait allusion à une certaine soirée où elle avait déversé son verre sur sa chemise, juste après une confrontation du même genre que celle qui a juste eu lieu. Il est difficile de ne pas apprécier l'ironie de la situation. Il secoue légèrement la tête, sourire aux lèvres. I suppose it's goodbye then, right? C'est probablement pour le meilleur, se dit-il. Ils pourraient travailler ensemble via la partenaire de Cat. Et d'ici l'ouverture du centre, il serait sans doute réinstallé à New York depuis longtemps. C'est probablement mieux ainsi.

_________________

- He says "Oh, baby girl, don't get cut on my edges. I'm the king of everything and oh, my tongue is a weapon".

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwildwest.forumactif.fr/t190-boys-like-that-belong-in-the-rain http://wildwildwest.forumactif.fr
Cat Gallagher
do you have an IQ higher than 180?
avatar

Messages : 461
Avatar + © : zoey deutch (© belispeak)
Multicomptes : gansey, shay, lyle.
Pseudo : the walking cat.
Age : twenty-three yo.
Activité : doctor + co-founder of catelina co.
Derniers achats : new stillettos that hurts the feet like fuck, sunglasses, milk, cronuts, cupcakes for the princess of crows.

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: mother rich af. [$$$$]
Connections:
Disponibilité: unavailable [leo/ray/selina/binky]

MessageSujet: Re: for the next ten minutes  {r/leo}   Jeu 7 Juil - 13:38

Malgré les années, ses mots avaient encore un impact violent sur elle. Comme une toxine qui circulait dans son sang. Ou un virus. I honestly thought the heavy make-out session on your couch was substantial proof but maybe that was just me. La surprise est vrai, bien qu'elle s'en était douter. Après tout, ce n'est pas tous les hommes qui tentaient d'aller en first base avec elle. Ou de simplement vouloir retirer son soutif, bretelle par bretelle. Le souvenir de cette journée la hante encore d'une manière bien trop plaisant. Les mots échangés ne semblent plus avoir d'importance après toutes ces années sans se voir, sans communication. Oh god. Les mots sortent de sa bouche, et elle pose sa main sur celle-ci afin de s'éviter de trop parler. Elle était talentueuse dans l'art de vomir des paroles qu'elle regrettait plus tard. N'était-ce pas ce qu'elle avait fait depuis le départ avec Leo? Peut-être bien que cette simple explication pourrait l'aider à mieux comprendre leur situation actuelle. That's all it is, though. Attraction, lust, you name it. Nothing more. Une partie d'elle était en accord. Cat, prenant parfaitement conscience que ce n'était que du désir et l'attraction mais il y avait aussi celle qui lui dictait de ne pas trop espéré que ce ne soit qu'un sentiment passager. Après tout, ce sentiment serait passé après leur - presque - make-out session, comme il avait si bien dit. Mais au contraire, ça n'était pas passé. Cat se retenu de le lui signaler. Leo avait toujours été en déni, nul besoin de le faire retomber dans ce cercle quand il commençait à peine à se dévoiler et à ne plus se cacher. I'm fine, don't worry. And I promise I won't spill anything on your shirt either. Elle ne put réprimer un rire, que ce soit pour ses paroles les ramenant au début de ce jeu dangereux, ou pour son sourire contagieux. Leo devrait probablement sourire plus souvent. Il avait un des plus beaux qu'elle est vu de sa vie. Non pas qu'elle le lui dirait, il risquait de se bouffer le torse et son égo serait surmonter. Cat ne recherchait pas réellement ça. I suppose it's goodbye then, right? Sa question, parce que s'en était une à la grande surprise de la Gallagher, resta en suspens dans l'air pendant une minute. La façon dont il l'avait dite la troublait. Comme si à quelque part il était déchiré de le dire, qu'il voulait qu'elle reste. Mais d'un autre côté, il voulait le plus vite possible oublier et recommencer son déni. I need time to process. Finit-elle par dire. Elle se mit à marché en direction de la sortie mais revient tout à coup en prenant conscience des paroles qu'il avait dit lorsqu'elle l'avait provoqué comme jadis il le faisait. Kitten. You called me kitten. Un large sourire apparaît sur ses lèvres, comme le soleil qui se lève. Une lueur jaillissant de son visage. Cette petite étincelle qu'elle attendait, qui sorti de sa bouche la fait espéré de nouveau. Un seul mot suffisant à dire tant. Sa signification et son histoire, ne faisant que renchérir les sentiments naissant en Cat. Elle s'approcha de lui un peu plus, laissant tomber la distance, l'endroit où il était. Plus rien ne semblait la troublé, autre que les paroles et la vérité. I don't want to say goodbye. I don't want you to go back to New York.[/color] Son regard avait une teinte de tristesse accroché à celui-ci. Elle ne lui dirait pas au revoir à nouveau. Ce n'était pas possible. Elle ne le ferait pas. Malgré tout ce qu'ils pouvaient dire, Cat éprouvait un certain quelque chose pour Leo, et ne le laisserait pas partir même si elle devait encore mettre le doigt sur ce qu'elle ressentait exactement. I want to know you. Truly and completely. Il y avait plus à savoir sur lui qu'un nom de famille, un métier, un âge ou ses relations antérieures. Son sport préféré, sa couleur de prédilection, son plat favori. Toutes ces petites choses qu'ils n'avaient pas prit la peine d'apprendre sur l'autre. I also want to kiss you, like terribly and badly. But, you won't let me, and you won't do it. And it's fine for now. Elle s'approche et pose sa main sur la joue de Leo. I'm gonna be a tease and walk away on those words. I'll text you soon for the infos on the job. Elle sourit une dernière fois en effleurant la main de Leo, avant de partir par la porte, entrant dans sa voiture et poussant un soupire, souriant tout de suite après, heureuse de l'avoir finalement revu.

(end of rp)

_________________
she laughs too much and doesn’t cry enough, and that suffocated sigh between her laughs tells you how scarred her soul is.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwildwest.forumactif.fr/t76-luv-urself http://wildwildwest.forumactif.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: for the next ten minutes  {r/leo}   

Revenir en haut Aller en bas
 
for the next ten minutes  {r/leo}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TV] 50 minutes inside
» reportage sur m6 dans le 6 minutes du 29/04/09
» 3 minutes sur mer
» Jared Leto dans le 20 minutes ETE 22/07/2011
» [TV] 4 minutes inside!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I'M SO WEST COAST :: ( ALL I SEE IS DOLLARS SIGNS ) :: THIS IS SO LAST YEAR :: RP-
Sauter vers: