AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 we're happy, free, confused, and lonely at the same time. (mace)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Binky Orfman

avatar

Messages : 133
Avatar + © : Lucy Kate Hale. (mine, ice and fire/gifs)
Pseudo : milkovich, mathilde
Age : twenty-six yo.
Activité : law student, daddy's girl.
Derniers achats : new pens, nude lipstick, candies for night girls.

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: $$$$$
Connections:
Disponibilité: (4/5) Mace, Cat, Brysen, Leo.

MessageSujet: we're happy, free, confused, and lonely at the same time. (mace)   Ven 24 Juin - 15:04


It feels like a perfect night to dress up
like hipsters And make fun of our exes, uh uh, uh uh.

Binky avait passée la journée dehors à se promener et profiter de la chaleur. Le soleil avait pointé le bon de son nez ces derniers jours à Belmont Springs alors un peu de bronzage sur sa peau blanche comme une aspirine ne lui faisait pas de tord, loin de là. Elle regarda l'heure à sa montre, elle se disait qu'elle ferait mieux de rentrer pour ne pas que Mace passe la soirée solo, la pauvre. Mace et elle vivaient en colocation à Center Drive depuis plusieurs années maintenant et elles aimaient beaucoup cette endroit et leur petit loft de nanas. Aucun garçon pour les déranger juste deux filles meilleures amies pour la vie. Cette belle formule qu'elles aimaient se rappeler résonnait comme un écho dans la tête de Binky, le regard nostalgique de ses moments passés en sa compagnie. Arrivée devant la porte d'entrée, elle attrapa ses clefs pour ouvrir la porte et elle tourna la poignée. Dès son entrée, une odeur familière d'un plat qu'elle aimait que son amie cuisine vint chatouiller ses narines. Il aimait tellement quand Mace cuisinait malheureusement cela ne signifiait rien de bon pour le moral de la jeune femme. Elle se demandait bien ce qui la préoccupait. «Je suis rentrée.» S'écria-t-elle en déposant son sac sur le canapé et en se dirigeant vers la cuisine. Mace avait un air plutôt contrarié sur le visage ce qui la rendait encore plus adorable qu'elle ne l'était déjà. Elle aimait son doux visage enfantin qui lui donnait du baume au coeur, Mace était comme la petite soeur qu'elle n'avait jamais eu. Un sourire se dessina sur la visage de Binky avant qu'elle ne s'approche pour s'asseoir sur l'une des chaises qui se trouvait entoure de la table. Elle avait l'air concentrée au fourneaux ce qui rendait la situation très amusante aux yeux de la Orfman. «Tu vas bien?» Elle resta muette comme une carpe, Binky fronça les sourcils. La dernière fois qu'elle l'avait vu aussi agacer, elle avait fait à manger pour un régiment militaire. Elle se leva pour s'approcher timidement de la petite asiatique et grippa pour poser son derrière sur le plan de travail pour attirer son attention. «Ne fais pas la sourde oreille.. Qu'est-ce qui ne va pas? Et calme toi avec les épices, je n'ai pas envie d'avoir la bouche en feu.» S'exclama-t-elle en attrapant le bocal de gingembre de ses mains. Elle sentait que la soirée allait être longue, mais c'était pour le bien de son amie et surtout pour ne pas qu'elle prenne dix kilos, elle avait encore envie de rentrer dans ses jeans.    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mace Teller

avatar

Messages : 100
Avatar + © : sowon. - milkovich (avatar). - tumblr (sign).
Pseudo : l'oisillon bleu.
Age : twenty-three yo.
Activité : musician (lyricist) and youtuber time it always takes.

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque:
Connections:
Disponibilité: open (binky, brysen, gansey)

MessageSujet: Re: we're happy, free, confused, and lonely at the same time. (mace)   Ven 24 Juin - 22:03

Au diable l'esprit féminin et les photos ! L'un comme l'autre ne valent guère mieux. Qu'ils se moquent tous de toi, tu n'en avais que faire. Depuis le milieu de l'après midi tu n'avais fait que jurer contre tout et n'importe quoi comme une phrase qui n'aurait ni queue ni tête. Une énergie loin d'être bienfaitrice si ce n'est que tu es d'une humeur de chien comme dirait si bien ton paternel. Les yeux rivés sur le bouillon et les morceaux de viandes qui mijotent dans la casserole, tu tournes à l'aide de la spatule avec un rythme sec et précis à la fois. Il était rare  te voir sortir de tes gonds mais lorsque ton mécontentement s'exprimait il ne le faisait jamais à moitié. Peu de personnes sont habitués à te voir si frustré ou même ne serait-ce qu'en colère mais c'est pourtant une facette de ta personnalité qui ressort. Les mieux placés pour en parler étant ton frère aîné ou bien les amis qui te sont proches. L'indice le plus parlant pour vous mettre sur la voie étant tout simplement les fournées de plateaux à desserts et recettes de plats qui défilent les uns derrière les autres. Une attitude que tu adoptais comme un moyen de focaliser ton agacement colérique, digne d'une enfant de quatre ans. La chaleur qui s'évapore de la casserole d'ordinaire supportable l'est encore moins avec la chaleur qui a régné en parfaite maîtresse toute la journée. Maudit soleil de malheur ! Jures-tu encore pour toi-même. Tu éteints le feu avant de reporter ton attention sur les légumes, ces derniers vont passés à la casserole. Un rire amusé vient prendre naissance à la commissure de tes lèvres tandis que tu t’attelles à découpe des légumes dont les couleurs font honneur à la saison estivale qui s'est installée sans gêne en quelques jours. La musique de Supertramp qui joue en fond sonore à le don d'adoucir les mœurs, empêchant largement ta conscience de divaguer à nouveaux dans les élans du passé et des péripéties inattendues de la matinée. «Je suis rentrée.». Tu entends à peine les paroles prononcées bien trop concentrée sur les paroles de la chanson qui chassent toutes autres pensées dérangeantes. Les paroles qui s'échappent de ta bouche couvrent légèrement le  volume mais guère plus. Tu rouvres les paupières pour découvrir le visage mi rieur mi attentif de ta meilleure amie. Elle te connaissais assez bien pour avoir une fine idée de la raison de ton comportement. Perspicace, une finesse qui ne manquait jamais à la belle brunette pour remarquer ton changement d'humeur. Elle aimait ta cuisine, cela allait sans dire mais on peut dire que les remords de la bonne cuisine met les sens des maillots de bain de l'été en alerte. «Tu vas bien?». Une interrogation simple, à la réponse ouverte mais qui ne trouve justement aucune réponse. Tu hoches les épaules  tout en continuant de couper tes légumes. Le coupage est vif, tu as l'habitude de cuisiner surtout lorsque votre mère est un cordon bleu difficile de ne pas l'être soi-même. Feinter la question de ta colocataire était le début d'une conversation mais tu espérais tout de même que Binky n'irait pas plus loin. La chaise qui racle contre le plancher en bois, ton amie qui se lève et s'installe sur le plan de travail aussi à l'aise qu'un chat sur un accoudoir. Tu avais espéré trop rapidement. «Ne fais pas la sourde oreille.. Qu'est-ce qui ne va pas? Et calme toi avec les épices, je n'ai pas envie d'avoir la bouche en feu. ». S'exprime-t-elle tout en prenant le bocal du gingembre de tes mains. Elle faisait peut être bien de te le retirer, après tout tu avais eu la main plutôt lourde sur les épices cette fois. Un soupir agacé s'élève, tu t'avances vers le comptoir pour baisser quelque peu le son de la radio. « Parfois j'ai vraiment l'impression que l'âme de mon frère possède ton corps, tu sais un peu comme cette série fantastique … T'es têtue hein ? ». Dis-tu en rigolant tout en sérieuse à la fois. Binky agissait toujours de manière protectrice et soucieuse à ton égard, un peu comme les deux sœurs que vous n'étiez pas. Avec Gansey, ils auraient formés une équipe d'enfer. « Rien qui mérite d'être énoncé si tu veux mon avis. ». A dire vrai tu ne voulais même pas en parler, cela ne ferait que relancer ta rancune contre celui qui t'avait blessé voilà presque deux ans.

_________________
"i want to hold her, i want to kiss her, she smell of daisies. hey my lover my lady river gonna hold you, gonna kiss you in my arms. gonna take her for a ride on a big jet plane."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Binky Orfman

avatar

Messages : 133
Avatar + © : Lucy Kate Hale. (mine, ice and fire/gifs)
Pseudo : milkovich, mathilde
Age : twenty-six yo.
Activité : law student, daddy's girl.
Derniers achats : new pens, nude lipstick, candies for night girls.

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: $$$$$
Connections:
Disponibilité: (4/5) Mace, Cat, Brysen, Leo.

MessageSujet: Re: we're happy, free, confused, and lonely at the same time. (mace)   Dim 26 Juin - 10:40

« Parfois j'ai vraiment l'impression que l'âme de mon frère possède ton corps, tu sais un peu comme cette série fantastique … T'es têtue hein ? ».  Un rire s'extirpa des lèvres de la Orfman pour se mélanger à celui de son amie. Il est vrai qu'elle était très têtue, mais en aucun cas elle ne ressemblait à Gansey ou alors elle ne voulait pas se l'avouer. « La référence, très drôle.. Arrête de me comparer à ton frère, on a rien en commun.  » Premièrement, elle n'avait pas les bijoux de famille qui rendaient ces hommes plus machos que jamais et deuxièmement, être comparé à Gansey lui donnait de l’urticaire. Un frisson la traversa et elle prit un air dégoutté avant de ricaner.  « Par contre, tu as raison, je ne lâche rien! » S'exclama-t-elle sourire machiavélique sur le visage en se retournant sur Mace.  « Rien qui mérite d'être énoncé si tu veux mon avis. » Elle leva timidement les yeux au ciel, elle espérait que la Teller lui raconte tout dans les moindres détails, mais elle était aussi butée qu'elle. Elle connaissait tout de même son amie par coeur, elle savait que c'était une histoire de garçon, mais elle voulait l'entendre, l'entendre pour aller casser la figure de cette abruti qui rendait folle sa meilleure amie.  « Comme tu veux, mais n'oublie pas que si tu ne me le dis pas maintenant, je le serais bien assez tôt.. De toute façon. » Elle descendit du plan de travail de la cuisine et retourna s'asseoir sur la chaise de tout à l'heure. Un petit sourire au coin de ses lèvres se dessina sur son visage. Elle aimait la rendre dingue pour qu'elle craque, pour qu'elle craque sous la pression, mais là Binky commençait à perdre patience de ce silence de plomb. De ce silence qui ne se terminait pas. Elle avait surtout envie d'écouter les problèmes de quelqu'un d'autre pour oublier les siens. Entre sa mère qui ne voulait pas lui dire avec qui elle sortait et les requins qui lui servaient de camarades de classe, elle avait besoin d'entendre des problèmes de la bouche de quelqu'un d'autre.  « Je sais que cela ne doit pas être facile d'en parler, mais je suis ta meilleure amie, j'ai le droit de connaitre ce qui te tracasse. » Supplia-t-elle presque à genoux, les yeux pétillants comme ceux d'un chien voulait une friandise. Elle se mit à réfléchir un peu plus dans sa tête pour trouver le bonhomme qui pouvait la rendre ainsi, mais elle n'arrivait pas à mettre la main sur son prénom pourtant elle voyait son visage. Elle espérait de tout son coeur que Mace crache le morceau.  

_________________

just a little west coast, and a bit of sunshine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mace Teller

avatar

Messages : 100
Avatar + © : sowon. - milkovich (avatar). - tumblr (sign).
Pseudo : l'oisillon bleu.
Age : twenty-three yo.
Activité : musician (lyricist) and youtuber time it always takes.

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque:
Connections:
Disponibilité: open (binky, brysen, gansey)

MessageSujet: Re: we're happy, free, confused, and lonely at the same time. (mace)   Lun 27 Juin - 11:44


« La référence, très drôle.. Arrête de me comparer à ton frère, on a rien en commun. ». Une réplique qui ne manque pas de piquer à la fois ta curiosité et ton sens de la réflexion. Tes paroles semblaient avoir piqué ton amie, suffisamment pour que cela lui déplaise. Elle esquisse un rire jaune alors que tu réalises sans doute que quelque chose se trame entre ton frère aîné et la jeune femme. Cela ne serait pas si surprenant lorsque tu y penses, après tout Binky est d'une beauté naturelle et charmante, ce n'est pas le  regard de la gent masculine qui manque. Un constat qui se vérifiait à chaque fois que vous sortiez dans la rue ou tout autre événement. Quand à Gansey … Un Don Juan sur pattes. Finalement, le rire forcé de la brune s'inscrit dans un registre clair. Bon, tu notes le prénom de ton frangin semble laisser un goût et un souvenir amer à Binky. Une ressenti intérieur tu as déjà vécu par le passé et que tu ne comptes pas revivre.« Par contre, tu as raison, je ne lâche rien! » Elle pouvait dire ce qu'elle voulait, elle partageait beaucoup trop de choses en commun avec ton frère lorsqu'il s'agissait de toi. Elle revenait à la charge, preuve évidente qu'elle ne lâcherait pas le morceau. Tu as beau lui dire que cela n'en vaut pas véritablement la peine, tu sais que cela ne suffira pas à la convaincre du contraire.  « Comme tu veux, mais n'oublie pas que si tu ne me le dis pas maintenant, je le serais bien assez tôt.. De toute façon. ». Réplique-t-elle avant de descendre de son perchoir pour s'asseoir sur la chaise qu'elle avait occupée un peu plus tôt. Qu'elle est vent de la vérité et de la situation il n'y avait que deux solutions. La première qu'elle tombe nez à nez avec l'ainé des Shin et avec un peu de chance elle ne parviendrait à rien avec lui. Le faire parler d'un sujet réservé presque tabou était une épreuve mais alors qu'il se livre sur le passé que vous aviez eu ? Non, impossible. La deuxième solution reposait sur toi. Et c'est sans le moindre doute cette deuxième option qu'elle engagerait pour te tirer les vers du nez. Soudainement, tu ressens le besoin d'occuper à nouveau tes mains. Ton regard observe déjà les divers tupperwares sur le comptoir. Des entrées, des plats … Il manque des desserts ! Un gâteau au chocolat, oui ça c'est une bonne idée ! Tu te penches pour attraper la farine dans l'un des tiroir du bas, mais ta camarade à le chic pour te stopper dans ton élan.  « Je sais que cela ne doit pas être facile d'en parler, mais je suis ta meilleure amie, j'ai le droit de connaitre ce qui te tracasse. ». Elle jouait la carte de la supplication et de la culpabilité. Elle ne te connaissait que trop bien, exactement comme la sœur que tu n'avais jamais eue. Tu déposes le paquet de farine sur le comptoir d'un geste sec rien qu'en songeant au dimanche où tu as croisé celui qui avait tirer sa révérence sans aucune explication. « Je suis tombé sur le chemin d'un lointain souvenir dont je me serai bien passé. Je rentre dans le studio photo et lui il est là comme un cheveux sur la soupe. Il s'attendait à quoi ? Que je lui souris ! Même pas en rêve, je suis un pas twix ! ». Ta voix est rageuse, tu bouillonnes de l'intérieur aux souvenirs des deux fois où tu l'as rencontré. Tout comme Binky et ton frère, le jeune sportif de haut niveau était buté. Tu poses tes deux mains sur le comptoir avant de respirer pour reprendre ton souffle puis tu cherches un récipient pour commencer à la recette de ton gâteau.

_________________
"i want to hold her, i want to kiss her, she smell of daisies. hey my lover my lady river gonna hold you, gonna kiss you in my arms. gonna take her for a ride on a big jet plane."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Binky Orfman

avatar

Messages : 133
Avatar + © : Lucy Kate Hale. (mine, ice and fire/gifs)
Pseudo : milkovich, mathilde
Age : twenty-six yo.
Activité : law student, daddy's girl.
Derniers achats : new pens, nude lipstick, candies for night girls.

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: $$$$$
Connections:
Disponibilité: (4/5) Mace, Cat, Brysen, Leo.

MessageSujet: Re: we're happy, free, confused, and lonely at the same time. (mace)   Mar 5 Juil - 10:56

Binky sursauta lorsque Mace déposa d'un geste sec le paquet de farine sur le comptoir. Elle se demandait bien ce qu'elle avait encore derrière la tête. Elle voulait certainement occupée ses mains pour ne pas penser à ces petits soucis qui lui rongeaient l'esprit. « Je suis tombé sur le chemin d'un lointain souvenir dont je me serai bien passé. Je rentre dans le studio photo et lui il est là comme un cheveux sur la soupe. Il s'attendait à quoi ? Que je lui souris ! Même pas en rêve, je suis un pas twix ! »  Elle avait parlé si vite et la rage était monté d'un cran. Elle savait brièvement de qui elle parlait. Ce petit sportif qui avait rendue dingue sa mère et qui apparemment s'amusait à le faire avec sa meilleure amie. Ça ne lui plaisait pas du tout cette histoire, mais elle resta calme par respect pour son amie qui était déjà bien trop en colère. Elle s'approcha timidement et déposa sa main sur son épaule avant de voir qu'elle essayait encore de cuisiner.  « Les mecs tous les mêmes. Ils en ont pas marre de nous rendre folle.. » S'exclama-t-elle avant d'attraper avant elle ce qu'elle cherchait. Le récipient en main, elle le déposa sur le comptoir avant de sourire à pleine dents. « Et si on cuisinait ensemble ça fait si longtemps qu'on a pas fait un bon repas pour le déguster devant une série ou que sais-je. » Elle attrapa le paquet de farine pour l'ouvrir et jeta une petit poignée sur son amie pour détendre l'atmosphère. Un jeu de gamin, mais elle préférait voir son amie sourire et s'énerver sur elle à lieu de rager sur des bonhommes qui n'en valent pas la peine.   « Oups.. La farine est partie toute seule, c'est pas faute. » Ajouta-t-elle avant de lui lancer à nouveau une petite poignée.  « Oh zut! Vilaine farine. » Elle pouffa de rire, on aurait dit une vraie gamine, mais au moins elle arriverait peut-être à changer les idées de sa petite Mace qu'elle aimait tant. Ce garçon allait payer ça c'était certain, mais aujourd'hui elle avait envie de se détendre et de passer un bon moment avec sa best friend forever.  

_________________

just a little west coast, and a bit of sunshine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: we're happy, free, confused, and lonely at the same time. (mace)   

Revenir en haut Aller en bas
 
we're happy, free, confused, and lonely at the same time. (mace)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Yep
» HAPPY BIRTHDAY MICHAEL !
» Happy Birthday John WIlliams (8 fevrier 1932)
» Slapp Happy, the Douanier Rousseau sound
» Happy happy Halloween !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I'M SO WEST COAST :: ( BELMONT SPRINGS, ORANGE COUNTY ) :: DEL REY OAKS :: Center Drive-
Sauter vers: